Fabien Azoulay, détenu depuis 4 ans en Turquie, transféré en France

Fabien Azoulay, détenu depuis 4 ans en Turquie, transféré en France

PRISON - Fabien Azoulay, un Français de 43 ans, était détenu depuis 2017 en Turquie après avoir acheté un produit illicite. En avril, ses proches avaient rompu le silence pour médiatiser cette affaire et inciter les autorités françaises à intervenir. C'est désormais chose faite : les avocats du Français viennent d'annoncer qu'il allait être transféré ce mardi en France.

Pendant quatre ans, Fabien Azoulay a, selon son entourage, vécu un véritable calvaire, en silence. Son crime ? Avoir consommé un produit stimulant en Turquie, dont il ignorait l'interdiction dans ce pays. Depuis, il était emprisonné à Giresun, au bord de la Mer noire, dans des conditions sordides. D'abord condamné à 20 ans de prison, il avait vu sa peine réduite en 2018 à 16 ans et 8 mois. Et son quotidien était digne du film Midnight Epress : selon son avocat, Fabien Azoulay a été victime de tortures et de viol derrière les barreaux.

Le bout du tunnel est enfin arrivé : ce mardi, ses conseils ont annoncé sur Twitter que Fabien Azoulay, après quatre années de détention, allait enfin être transféré en France. Et que dans la foulée, une demande de libération conditionnelle allait être formulée. 

Au mois d'avril 2021, sa famille, qui avait gardé le silence pendant des années, était sortie de sa réserve pour médiatiser l'affaire, et ainsi espérer que la situation ne se débloque. C'est désormais chose faite : dans les messages diffusés sur Twitter, ses avocats estiment que ce transfert est "l’aboutissement d’un long combat dans lequel la mobilisation de l’opinion publique a été décisive". Avant de préciser : "Nous tenons à remercier les autorités françaises, en particulier le Président de la république Emmanuel Macron, la ville de Paris ainsi que Monsieur l’Ambassadeur de Turquie en France qui a veillé à l’application des principes de coopération judiciaire entre nos pays".

Lire aussi

Le quotidien de Fabien Azoulay a basculé en septembre 2017. À l'époque, celui qui vit entre la France et New York, où il tenait un spa, se rend à Istanbul. Il n'a prévu de rester qu'une poignée de jours, le temps de se faire poser des implants capillaires. Il en profite pour commander sur Internet du GBL, un produit chimique utilisé à l'origine comme solvant industriel et dont l'usage a été détourné ces dernières années comme excitant ou stimulant sexuel. En France, considéré comme proche du GHB (la "drogue du violeur"), il est interdit à la vente depuis 2011, car dangereux quand il est associé à l'alcool. En Turquie aussi, le produit est interdit. Sauf que Fabien Azoulay l'ignore. Quand il reçoit le GBL à son hôtel, il est immédiatement interpellé et quelques semaines plus tard, jeté en prison.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

EN DIRECT - Covid-19 : les États-Unis "prêts" à vacciner les enfants de 5 à 11 ans dès le mois prochain

"Maintenant, il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer recadre Eric Zemmour

Tempête Aurore : 9 départements en vigilance orange, des rafales jusqu'à 130 km/h attendues

Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.