"Je lance un cri d'alerte" : l'appel du maire de Valence après des tirs entre bandes rivales

"Je lance un cri d'alerte" : l'appel du maire de Valence après des tirs entre bandes rivales

AVERTISSEMENT - Après une fusillade entre bandes rivales dans la nuit de vendredi à samedi, Nicolas Daragon (LR) a fait part de son impuissance et de sa crainte. "On est dans une situation d’urgence absolue dans nos quartiers populaires", a-t-il affirmé sur LCI.

Un véritable choc. Confronté à une fusillade nocturne entre bandes rivales dans le quartier de Fontbarlettes, le maire de Valence a tiré le signal d'alarme ce dimanche sur LCI. "Aujourd'hui,  je lance un cri d’alerte [...] Ce que l’on a pu constater dans certaines banlieues de villes un peu plus importantes est en train de se produire dans les villes moyennes", assène-t-il. "On est dans une situation d’urgence absolue dans nos quartiers populaires", ajoute-t-il. L'édile l'affirme, "on a franchi un nouveau cap" et il n'est aujourd'hui plus possible de "se contenter de renforts ponctuels". "J’ai très peur" que ces violences "continuent", "ça fait très longtemps que ça s’installe", souligne Nicolas Daragon qui, désabusé, estime qu'il existe sans doute "une part de résignation".

Aucun blessé à déplorer

Dans la nuit de vendredi à samedi, de violents affrontements entre bandes rivales ont eu lieu à Valence. Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, une dizaine d'individus habillés de noir, capuche sur la tête et masqués, invectivent un groupe rival sur le parking d'un immeuble alors que des coups de feu sont tirés. Un des assaillants est même filmé en train de viser avec son arme de poing derrière une voiture. Aucun blessé n'a été déploré. Selon le préfet, il s'agissait d'un "différend" entre un jeune du quartier du Plan et un groupe du quartier de Fontbarlettes "sur fond de trafic de stupéfiants". À ce sujet, le maire de Valence (LR) indique que la "police démantèle régulièrement des trafics. Cela crée des tensions entre bandes qui viennent s’affronter"

Lire aussi

Plusieurs dizaines de CRS ont été dépêchés en renfort samedi sur les lieux des faits. Quinze agents supplémentaires doivent aussi être affectés "probablement en septembre" à la circonscription de Valence qui compte aujourd'hui près de 200 agents, selon la préfecture. Une enquête a été ouverte par le parquet. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, où s'échouent d'ordinaire les débris spatiaux ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.