Gérald Darmanin veut dissoudre la Ligue de défense noire africaine

La mairie et des élus de la commune de Val-de-Reuil ont été pris pour cible avant-hier. Le tout sur fonds de tension entre communautés de la même ville.

LIGUE - Le ministre de l'Intérieur a annoncé sur Twitter avoir engagé une procédure visant à dissoudre la Ligue de Défense Noire Africaine, une association créée en 2017.

Après le Collectif contre l'islamophobie en France ou l'association BarakaCity, Gérald Darmanin a une nouvelle association dans le viseur, qu'il accuse de sectarisme. "J'ai décidé de lancer la procédure engageant la dissolution de la Ligue de Défense Noire Africaine. Les discours de cette structure raciste appellent à la haine et à la discrimination. Ses actions causent des troubles à l'ordre public, comme ce week-end à Val-de-Rueil", a annoncé le ministre de l'Intérieur, sur son compte Twitter.

L'élu Eric Ciotti, candidat à la présidentielle, a appelé ce week-end à la dissolution de la LDNA après une semaine de tensions à Val-de-Rueil, en Normandie. Le qualifiant de "mouvement de haine", le député LR a pointé la Ligue comme à l’origine des incidents, n'étant pas communautaires a réfuté la mairie. "Après avoir appelé à cracher sur la tombe du Général de Gaulle, s’être réjoui de la mort de soldats français au Mali, cette organisation a franchi une nouvelle étape intolérable dans la violence contre la France et la République", a-t-il affirmé.

Lire aussi

Créée en 2017 et inscrite au répertoire national des associations, la Ligue de Défense Noire Africaine (LDNA) se présente sur son compte Facebook comme un "mouvement révolutionnaire pour la défense des droits des Afrodescendants et des Africains". Son fondateur Egountchi Behanzin, de son vrai nom Sylvain Afoua, se définit quant à lui comme un "activiste politique, anti-negrophobie, panafricain" et considère l'État français comme "totalitaire, terroriste, esclavagiste, colonialiste".

En novembre 2020, le député LR Pierre-Henri Dumont avait interpellé le ministère de l'Intérieur sur ce qu'il estimait "la nécessaire dissolution de l'association 'Ligue de défense noire africaine'" après que celle-ci avait annoncé, selon l'élu, "son intention de profaner la tombe du général de Gaulle".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Paris annule une réunion entre les ministres de la Défense français et anglais

Afghanistan : le groupe État islamique revendique deux attaques à la bombe contre les talibans

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Avant les sous-marins australiens, le cas des F-35 américains préférés aux Rafale par la Suisse

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.