Grenoble : du GHB, "drogue du violeur", circulait dans les soirées étudiantes

Grenoble : du GHB, "drogue du violeur", circulait dans les soirées étudiantes

JUSTICE - Le parquet de Grenoble a ouvert une enquête préliminaire après le signalement par Grenoble École de Management de soupçons d’utilisation de GHB lors de soirées organisées par des étudiants. Les investigations sont en cours.

Ce sont d'étranges symptômes qui ont alerté. "La direction de Grenoble École de Management  m’a signalé officiellement le 20 octobre dernier que du GHB avait vraisemblablement circulé au cours de 3 soirées organisées par les étudiants de l’école dans la 1ère quinzaine d’octobre, plusieurs d’entre eux ayant présenté le symptôme de perte de mémoire caractéristique de cette drogue dite drogue du violeur", a indiqué mercredi le procureur de la République de Grenoble Eric Vaillant après que l'affaire a été révélé dans la presse. 

Le magistrat précise que pour l'heure, "aucune plainte pour viol ou tentative de viol n’a pour l’instant été déposée". L'affaire a toutefois de quoi inquiéter. 

Toutes les soirées annulées jusqu'à nouvel ordre

Selon Le Dauphiné Libéré, un étudiant a été se faire tester après l'une des trois soirées qui s'étaient déroulées au début du mois d'octobre. Les résultats des analyses ont été sans équivoque, ce dernier avait bien ingéré du GHB. 

Lire aussi

Au total, pas moins d'une dizaine d'étudiants ont eu les mêmes symptômes. Ils ont été entendus par les enquêteurs de  la direction départementale de la sécurité publique.

Les soirées, elles, ont toutes annulées par la direction de l’école jusqu'à nouvel ordre par mesure de précaution. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "Le plan blanc sera probablement national dans quelques jours", affirme Véran

Macron présente ses priorités pour la présidence française de l'UE ce jeudi lors d'une conférence de presse

Avant son débat face à Bruno Le Maire, que propose Eric Zemmour sur l'économie ?

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.