Hérault : un instituteur de Bédarieux mis en examen pour détention d'images pédopornographiques

Hérault : un instituteur de Bédarieux mis en examen pour détention d'images pédopornographiques

JUSTICE - Un instituteur et conseiller municipal a été mis en examen à Bédarieux (Hérault) pour détention et mise à disposition d'images pédopornographiques, annonce le parquet de Béziers. Il a reconnu être sexuellement attiré par les garçons de 16 à 18 ans.

Un instituteur et conseiller municipal à Bédarieux, dans l'Hérault, a été interpellé lundi 11 octobre pour détention et mise à disposition d'images pédopornographiques, annonce ce mercredi le parquet de Béziers. Cet homme, âgé de 36 ans, a été repéré par l'office central pour la répression des violences aux personnes.

Selon un communiqué du parquet, "les investigations techniques" ont permis "de mettre en évidence que cet homme avait détenu, téléchargé et mis à disposition des fichiers contenant des images et des vidéos à caractère pédopornographique". Selon le procureur de la République près le tribunal judiciaire de Béziers, Raphaël Balland, l'instituteur a reconnu, au cours de la garde à vue, avoir une attirance sexuelle à l'égard des garçons de 16 à 18 ans, après s'en être initialement défendu.

L'homme placé en détention provisoire

Toujours d'après le procureur, ce conseiller municipal a également reconnu avoir téléchargé des images pornographiques mettant en scène des mineurs, mais a assuré les avoir immédiatement effacées. "Les premières exploitations de plusieurs éléments informatiques et téléphoniques saisis à son domicile permettaient de confirmer son attirance sexuelle à l'égard des jeunes hommes et des adolescents", écrit le parquet.

Lire aussi

L'homme a donc été présenté ce mercredi après-midi devant un magistrat instructeur, sur ordre du tribunal judiciaire de Béziers. Il a été mis en examen pour détention, offre, mise à disposition et importation de fichiers pornographiques mettant en scène des mineurs entre octobre 2015 et octobre 2021. "Il a été placé en détention provisoire dans la soirée par le juge des libertés et de la détention", précise le procureur.

L'instituteur encourt désormais jusqu'à cinq ans d'emprisonnement, et 75.000 euros d'amende.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.