INFO LCI – À Paris, le fléau des vols de montres de luxe : 11 faits en 10 jours

Montres de luxe : explosion des vols avec violence

FAITS DIVERS – Selon nos informations, en dix jours, au moins 11 vols de montres de luxe ont eu lieu à Paris, avec des modes opératoires différents. Ces larcins touchent désormais l’ensemble de la capitale et plus seulement le quartier des Champs-Élysées. Sur les seuls mois de mai, juin et juillet 2021, 177 faits ont été recensés à Paris et en petite couronne.

Cette pratique criminelle qui s’observait surtout dans le quartier huppé du "Triangle d’or" (8e) se répand désormais partout dans la capitale. Selon nos informations, au moins 11 faits de vols de montres de luxe ont été rapportés par les autorités policières en dix jours, entre le 17 et le 26 juillet. Avec des modes opératoires différents, certains ciblant directement les usagers porteurs de ce type de montres convoitées, d’autres profitant d’un effet d’aubaine au cours de cambriolages ou d’agressions sur la voie publique. 

La vieille technique du pickpocket fait toujours recette dans les beaux quartiers. Samedi en début de soirée, devant l’hôtel huppé "Four Seasons"  de l’avenue Georges V, deux personnes sont abordées par un homme qui va parvenir à détourner leur attention en s’emparant d’une "Philippe Patek" à 80.000 euros. La victime ne s’est aperçue de rien. Cet Arsène Lupin de la montre de luxe va même jusqu’à tenter l’impossible en faisant d’une pierre deux coups, en essayant de subtiliser à la deuxième victime une "Richard Mille" d’une valeur de 150.000 euros. Le numéro de prestidigitation s’arrête là, le voleur est démasqué lorsqu’il fait tomber la montre au sol en tentant de la refourguer à un complice qui s’était rapproché entretemps. Les deux hommes parviennent à prendre la fuite à deux-roues. Avec une des deux montres.

Des cambriolages "ciblés"

Ces montres de luxe, dont certaines se revendent via des filières d’écoulement dans les 24 heures, sont aussi très prisées des cambrioleurs. Ce lundi matin, peu avant 6 heures, avenue du Bel-Air, à deux pas de la place de la Nation, deux malfaiteurs ont escaladé la façade de l’immeuble pour accéder au 1er étage où ils ont brisé une fenêtre pour s’introduire dans le logement. Ces cambrioleurs-escaladeurs n’ont pas hésité à employer la force en frappant au visage l’occupant, l’attachant avec un câble et entourant la tête de son épouse d’une serviette. Ils se sont fait remettre deux montres de luxe de marque Chaumet et Tag Heuer d’une valeur de 10.000 euros ainsi que des bijoux, un ordinateur et un sac à main. 

Mercredi dernier, à l’heure du déjeuner, un cambrioleur est suspecté de s’être introduit dans une salle de sport de la rue du faubourg poissonnière (10e) avant de fracturer le casier d’un vestiaire et de voler une montre de luxe. Le même individu, selon nos informations, aurait récidivé le lendemain après-midi dans une salle de sport de la rue Blanche (9e). Les deux victimes ont donné une description similaire aux policiers d’un individu qui rôdait dans les vestiaires au moment où elles fermaient leur casier. 

Des professions libérales sont aussi visées. Comme ce dentiste de la rue Vaugelas (15e) qui retournait à son cabinait pour récupérer un colis, mercredi dernier. Un homme frappe à la porte prétextant un mal de dent. Le praticien, consciencieux bien qu’à l’heure de la pause déjeuner, lui ouvre. Le faux patient menace de sortir un couteau, lui arrache sa "Rolex" et son bracelet en or et prend la fuite.

Lire aussi

Violences et étranglement

Les malfaiteurs n’hésitent pas à utiliser la manière forte, suivant leurs futures victimes dans la rue avant d’attendre le moment propice pour les agresser violemment et les dévaliser, quitte à les laisser au bord de l’évanouissement. Vendredi soir, au pied de leur immeuble, rue Castagnary (15e), deux Parisiens se sont fait détrousser par plusieurs agresseurs qui les ont étranglés avant de prendre la fuite, non sans leur avoir subtilisé une Rolex d’une valeur de 10.000 euros. L’étranglement est une des techniques les plus courantes utilisées par ceux qui visent des montres de luxe de quelques milliers d’euros. 

Lundi dernier, vers 18h45, c’est un habitant de la rue du Pont-aux-Choux (3e) qui a ouvert le hall de son immeuble et vu se faufiler trois individus. Le premier lui a demandé l’heure et l’a étranglé pendant que les deux autres lui ont arraché sa montre au poignet d’une valeur de 3000 euros. Deux heures plus tard, à quelques encablures, rue Saint-Sauveur (2e), une femme de 31 ans qui regagnait son domicile a été prise au niveau du cou par derrière pendant que des complices lui volaient son iPhone 8 et sa Rolex à 6000 euros. Les raids sont rapides, efficaces. Et les auteurs disparaissent sans que les victimes ne puissent même parfois apercevoir un visage. Mêmes scènes, dimanche 18 juillet, rue de Mulhouse (2e), à Neuilly-sur-Seine, ou encore la veille, rue Richer (9e). Préjudices : une montre Oméga d'une valeur de 6000 euros, une autre de 4500 euros et une Rolex de 5000 euros. À chaque fois, une attaque-éclair de type étranglement. 

Selon nos informations, sur les seuls mois de mai, juin et juillet 2021, 177 faits ont été recensés à Paris et en petite couronne, contre 160 sur la même période en 2020, 183 faits en 2019, 184 faits en 2018 et 98 en 2017. "Après une hausse sensible du nombre de vols de montres en 2018, le phénomène a atteint un palier autour de 180 faits pour ces trois mois", précise-t-on de source policière. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La fin du masque obligatoire au collège envisageable "en octobre-novembre", annonce Blanquer

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Macron et Biden promettent de restaurer la "confiance", abîmée par la crise des sous-marins

Eric Zemmour poursuit "Paris Match" après la publication de photos avec sa conseillère

Covid-19 : à moins d'un mois de sa mise en place, le déremboursement des tests vire au casse-tête

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.