INFO TF1/LCI - Stains : les deux policiers qui ont ouvert le feu en garde à vue pour "tentative d'homicide volontaire"

INFO TF1/LCI - Stains : les deux policiers qui ont ouvert le feu en garde à vue pour "tentative d'homicide volontaire"

ENQUÊTE - Dans la nuit de dimanche à lundi, deux agents ont ouvert le feu sur un véhicule qui refusait d'obtempérer. Le conducteur et sa passagère sont actuellement hospitalisés. L'IGPN a été saisie, et les deux policiers placés en garde à vue.

Des images des faits ont largement circulé sur les réseaux sociaux, à tel point que la préfecture de police a dû publiquement revenir sur l'affaire sur les réseaux sociaux. Dans la nuit de dimanche 15 à lundi 16 août, à Stains (Seine-Saint-Denis) deux policiers ont blessé par balles deux personnes qui refusaient de se faire contrôler à bord de leur véhicule. Selon nos informations, le conducteur du véhicule aurait reçu 6 balles. Il a été transporté à l'hôpital avec un pronostic vital engagé. Sa passagère, qui était allongée sur la banquette arrière, est elle aussi dans un état critique. 

Le parquet de Bobigny a indiqué que l'IGPN (Inspection générale de la police nationale) a été saisie de l'enquête, ouverte pour "refus d'obtempérer" et "tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique". La police judiciaire de la Seine-Saint-Denis a été conjointement saisie. 

D'après nos informations, deux des trois policiers de la Bac (Brigade anti-criminalité) présents au moment des faits ont été placés à 16h en garde à vue ce lundi pour "tentative d'homicide volontaire" dans les locaux de l'IGPN. Des gardes à vue qui peuvent durer jusqu'à 48 heures. Le troisième fonctionnaire, lui aussi de la Bac, est quant à lui entendu comme simple témoin. Il n'a pas utilisé son arme à feu lors de l'intervention. 

Huit coups de feu tirés

Selon les premiers éléments de l'enquête, les faits sont survenus vers 1h30 du matin. Un équipage de la Bac a tenté de contrôler un véhicule occupé par un homme et une passagère, boulevard Maxime Gorki, à Stains. La voiture s'est d'abord immobilisée près des forces de l'ordre, avant de faire marche arrière pour essayer de se soustraire au contrôle. L'un des fonctionnaires a alors tenté de rentrer dans l'habitacle du véhicule pour le stopper, mais celui-ci serait reparti en avant. Une vidéo amateur, diffusée et largement partagée sur les réseaux sociaux, montre les deux agents faire ensuite feu à plusieurs reprises sur la voiture, avec leur arme de service. 

Huit coups de feu auraient été tiré au total : cinq par un policier, trois par un autre.  Jusqu'ici, les trois policiers ont fourni la même version : leur peur de se faire écraser et traîner par le chauffard. Selon eux, ils étaient en état de légitime défense, et tirer dans les pneus ou le moteur n'aurait servi à rien. L'enquête a révélé que le conducteur n'était pas armé. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tempête Aurore : à la mi-journée, 120.000 foyers sans électricité essentiellement en Normandie

Tempête Aurore : ce qui vous attend ce soir et cette nuit de la Bretagne à Paris

Tempête Aurore : une "mini-tornade" frappe une commune du Finistère et détruit une maison

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

Meurtre de Gabby Petito : des "restes humains" retrouvés près d'affaires de son fiancé en fuite

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.