Jean-Michel Blanquer insulté et menacé dans une vidéo : le ministère de l'Éducation nationale porte plainte

Jean-Michel Blanquer insulté et menacé dans une vidéo : le ministère de l'Éducation nationale porte plainte

RIPOSTE - Le ministère de l'Éducation a annoncé ce jeudi avoir porté plainte contre un adolescent ayant insulté et menacé Jean-Michel Blanquer dans une vidéo. L'accusé s'est déjà fait connaître pour d'autres enregistrements litigieux.

L'affaire ne restera pas sans suite. Le ministère de l'Éducation nationale a porté plainte contre un jeune homme qui avait insulté et menacé Jean-Michel Blanquer dans une vidéo largement diffusée, a-t-on appris ce jeudi auprès du parquet d’Évry (Essonne).

Rayanne B., connu sur les réseaux sociaux sous le nom de Rayan_psn, comparaîtra le 2 novembre devant le tribunal correctionnel d’Évry pour "outrage et menace de mort sur personne dépositaire de l'autorité publique", a précisé le ministère public, sollicité par l'AFP. Le jeune homme, dont l’avocat a demandé un délai de 10 jours pour préparer sa défense, comparaîtra le 19 octobre devant un juge. 

Selon les informations du Parisien, le parquet d’Évry a requis une peine de 140 heures de travail d’intérêt général, qui se transformera en trois mois de prison ferme si Rayanne B. ne les effectue pas.

D'autres mises en cause récentes

Sur la vidéo incriminée, on entend Rayanne B., 19 ans au moment des faits, déclamer : "On nique ta mère, y a pas de souci", avant que la caméra ne se tourne vers un de ses comparses enlevant la sécurité d'une arme à feu. "Là, on arrive, vous allez voir", poursuit le jeune homme à capuche, qui termine en faisant un doigt d'honneur : "Nique ta mère à Blanquer et l’Éducation nationale, bande de fils de pute, j'ai arrêté le bac".

Lire aussi

Le 2 novembre, il comparaîtra également pour "enregistrement et diffusion d'images portant atteinte à l'intimité privée", a précisé le parquet d’Évry. Sur cette autre vidéo litigieuse, il demande en effet à un enfant de 13 ans présentant des difficultés d'ordre moteur de répéter des insultes et de se toucher les fesses, a expliqué une source judiciaire à l'AFP.

Rayanne B., 36.000 abonnés sur Instagram, a déjà eu affaire à la justice début octobre après la diffusion d'une vidéo où il se filmait en train de voler du matériel dans un camion de pompiers, stationné pour une intervention, et s'en vantait. Pour ces faits, l'adolescent au casier judiciaire vierge avait été interpellé à son domicile pour "vol" et "menaces de mort sur personne dépositaire de l’autorité publique" puis écopé d’un stage de citoyenneté dans le cadre d’une composition pénale, rapporte Le Parisien.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 61.000 nouveaux cas en 24 heures, "record" de cette 5e vague

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Covid-19 : passeport vaccinal, télétravail... Le Royaume-Uni serre la vis

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.