La rave-party dégénère à Redon : "Les affrontements ont duré plus de sept heures"

La rave-party dégénère à Redon : "Les affrontements ont duré plus de sept heures"

HEURTS - Cinq gendarmes ont été blessés et un jeune participant a perdu sa main au cours de la tentative de dispersion d’une fête à Redon, en Ille-de-Vilaine, dans la nuit de vendredi à samedi.

"Des heurts d’une extrême violence ont duré une grande partie de la nuit." Emmanuel Berthier, préfet d’Ille-et-Vilaine, a annoncé l'ouverture d'une enquête après des "affrontements" qui "ont duré plus de sept heures" entre gendarmes et fêtards et au cours duquel un jeune homme  de 22 ans a eu la main arrachée. Cinq gendarmes ont également été blessés lors de ces heurts qui ont eu lieu dans un champ situé à l’hippodrome de Redon. Dès vendredi au soir, les forces de l’ordre ont tenté de disperser les fêtards qui tentaient de s'installer - au total près de 1500 personnes - en hommage à Steve Maia Caniço, jeune homme de 24 ans mort noyé à Nantes le 21 juin 2019.  

Boules de pétanque, parpaings, pétards...

"Les gendarmes ont reçu des cocktails molotov, des boules de pétanque, des morceaux de parpaings, des pétards", a détaillé le préfet. Emmanuel Berthier n’a donné aucune précision sur les circonstances dans lesquelles ce fêtards de 22 ans a perdu une main.

Lire aussi

"Ce matin, le calme est revenu", a-t-il également précisé, alors que les fêtards ont visiblement changé d’endroit, se déplaçant dans un champ voisin, et ont pu commencer leur "Teknival" vers 8h du matin lorsque les gendarmes ont fini par se retirer. "Je demande de façon très claire aux participants de quitter les lieux", a appelé en ce sens le préfet. A la mi-journée, les participants à la fête étaient  encore près de 500 dans Redon. Deux jours plus tôt, le préfet avait pris un arrêté d’interdiction des "rassemblements festifs à caractère musical", craignant qu’ils ne se produisent à l’occasion de la Fête de la musique. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - De nouvelles restrictions en Haute-Corse, le port du masque en extérieur étendu

"On attend juste que le soleil se couche" : en Grèce, "la pire canicule" depuis 30 ans

Covid-19 : traités "comme des animaux", le cauchemar de Français bloqués dans un hôtel insalubre en Sicile

EN DIRECT - JO de Tokyo : malgré des douleurs au dos, Mayer impressionne à la hauteur

Ile de Ré : menacés d'expulsion, ces propriétaires de mobil-homes ont le sentiment de "faire tache"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.