Le couple Tapie cambriolé : "Ils sont toujours très marqués à la fois physiquement et moralement"

Le couple Tapie cambriolé : "Ils sont toujours très marqués à la fois physiquement et moralement"

RÉACTION - Bernard Tapie et son épouse Dominique ont été agressés lors d'un cambriolage à leur domicile de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne) dans la nuit de samedi à dimanche. Guy Geoffroy, le maire de la commune, a donné des nouvelles du couple ce lundi matin sur LCI.

Dans la nuit de samedi à dimanche, Bernard Tapie et son épouse Dominique ont été violentés lors d'un cambriolage à leur domicile en région parisienne, à Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne. Ils dormaient lorsque que quatre personnes se sont introduites par effraction, vers 0h30 et les ont frappés et ligotés avant de repartir avec leur butin. Mme Tapie est parvenue à se défaire de ses liens pour se rendre chez une voisine d'où elle a donné l'alerte.

Le couple très marqué par l'agression

Guy Geoffroy, le maire de Combs-la-Ville, a rendu visite au couple à deux reprises dimanche : "La dernière fois, c'était vers 15h30, au moment où ils quittaient leur domicile de Combs-la-Ville pour se rendre dans leur résidence principale. Ils étaient valides, libres de leurs mouvements, mais toujours très marqués à la fois physiquement et moralement par la très sauvage agression dont ils ont été victimes la nuit précédente."

Dans ce cambriolage, l'épouse de Bernard Tapie, légèrement blessée, a été transportée à l'hôpital, alors que l'homme d'affaires a de son côté refusé d'être conduit à l'hôpital, comme l’indique Guy Geoffroy : "Cela lui ressemble un peu et cela tient compte de son état de santé plus global. Il est très malade et fréquente très régulièrement, un peu trop à son goût, les hôpitaux pour se faire soigner, et hier matin, il n’avait franchement pas envie d’aller une fois de plus à l’hôpital."

Derrière cette fatigue physique, morale et mentale, il y a toujours le lion combattant qui s’appelle Bernard Tapie.- Guy Geoffroy, maire de Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne.

"Ils ont été sauvagement frappés, portent les traces très visibles des coups qu’ils ont reçus sur le visage, ont beaucoup souffert de tout cela, mais étaient physiquement en état de vivre de façon ordinaire malgré tout ce qui leur est arrivé", ajoute le maire de Combs-la-Ville, qui indique que Bernard Tapie est "complètement stupéfait et totalement en colère contre ce type de pratiques". "Il a dit à plusieurs reprises : 'C’est une honte.' Il est extrêmement meurtri, frappé par tout cela."

Lire aussi

"Il n’a franchement pas besoin de cela, en ce moment, puisqu’il subit à nouveau des traitements médicaux très lourds, compte tenu de son état de santé", déplore l’élu. Cependant, ce dernier affirme que "derrière cette fatigue physique, morale et mentale, qui était visible hier, il y a toujours le lion combattant qui s’appelle Bernard Tapie, c’est très clair". Si le montant du butin n'a pas été communiqué, la PJ de Versailles a été saisie de cette enquête pour vol aggravé avec violences et séquestration.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Déconfinement : les pistes du gouvernement

EN DIRECT - Covid-19 : 30.472 personnes hospitalisées, 5914 patients en réanimation

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Résistance au vaccin, circulation en France, létalité : 3 choses à savoir sur le variant brésilien

100.000 morts du Covid en France : quel est le profil des victimes ?

Lire et commenter