Le tueur en série Michel Fourniret est mort

Le tueur en série Michel Fourniret est mort

DISPARITION - Hospitalisé depuis fin avril à l’hôpital de la Salpêtrière de Paris, le tueur en série âgé de 79 ans est décédé ce lundi après-midi. Une enquête a été ouverte pour "recherches des causes de la mort".

Michel Fourniret n'est plus. Le tueur en série de 79 ans est décédé ce lundi à 15h au sein de l'unité hospitalière sécurisée interrégionale de la Salpêtrière, à Paris, où il avait été admis pour des problèmes respiratoires, annonce le procureur de la République. 

Surnommé "l'ogre des Ardennes", il était hospitalisé depuis le 28 avril dans cette unité dépendant du centre pénitentiaire de Fresnes, où il purgeait deux peines de prison à perpétuité pour les meurtres de huit personnes. "Une enquête a été ouverte pour 'recherches des causes de la mort', confiée au 3e district de police judiciaire", a précisé Rémy Heitz.

Toute l'info sur

La mort de Michel Fourniret

Hospitalisé sous pseudonyme

Avant son transfert à Paris, Michel Fourniret avait été soigné pendant plusieurs mois au centre hospitalier Henri Mondor de Créteil, où il avait été admis le 20 novembre en réanimation, sous le pseudonyme de Thomas Petit, après avoir été retrouvé au sol dans sa cellule. En décembre, il avait finalement quitté ce service spécialisé, mais était toujours hospitalisé dans l'établissement du Val-de-Marne. 

Il souffrait depuis plusieurs années de problèmes cardiaques et de dégénérescence mentale. Au fil des mois, depuis 2020, son état de santé n'avait cessé de se dégrader. Condamné à la perpétuité incompressible, Michel Fourniret avait fini par avouer en mars 2020 sa responsabilité dans la disparition d'Estelle Mouzin, après avoir été mis en cause par Monique Olivier. 

Le corps de l'enfant n'a toujours pas été retrouvé malgré de multiples fouilles, souvent ces derniers temps en l'absence du meurtrier présumé de l'enfant, en raison justement de l'état de santé de ce dernier. 

Un sentiment de colère devant tant d'années d'inaction"- Me Didier Seban, avocat de la famille d'Estelle Mouzin

"C'est à la fois un sentiment de colère devant tant d'années d'inaction", a déclaré à l'AFP Me Didier Seban, avocat de plusieurs familles de disparues, dont celle d'Estelle Mouzin, soulignant que dans les affaires où il était encore mis en examen, il n'y aurait "pas de procès" et "pas de possibilité d'avoir les réponses attendues".     

"Grâce à l'action de la juge d'instruction Sabine Kheris et des enquêteurs, on sait maintenant ce qui est arrivé à Estelle, mais pour d'autres familles, c'est sans doute trop tard", a-t-il ajouté, appelant la justice à changer son "paradigme" pour enquêter sur les "cold cases".

Lire aussi

Les avocats de Michel Fourniret ont eu aussi réagi, prenant "acte de son décès", selon un communiqué transmis à LCI. "Il appartient désormais à l'autorité judiciaire de constater l'extinction de l'action publique à son encontre", écrivent Me Dimitri Grémont, Me Gaspard Lindon, Me Emmanuel Mercinier et Me Vincent Nioré. 

"Depuis plusieurs mois, son état de santé était considéré par les médecins (...) comme 'durablement incompatible avec la détention'. Conformément à la loi, la défense avait en conséquence déposé une demande de suspension de peine", rappellent-ils par ailleurs. "Cet état de santé le plaçant dans l'incapacité absolue de se défendre, une requête aux fins de sursis à statuer avait également été déposée conformément aux textes, dans les procédures où il était mis en examen."

"Au reste, la défense remettait en cause la valeur des déclarations faites par Michel Fourniret au cours des deux dernières années, compte tenu de l'altération manifeste de ses facultés mentales. Celle-ci avait été constatée par des expertises médicales anciennes qui n'ont toutefois été rendues accessibles à la défense que très récemment. La requête déposée en ce sens par la défense ne sera sans doute jamais examinée", déplorent-ils en conclusion.

Découvrez le podcast Chroniques Criminelles, et plongez au cœur des affaires les plus étonnantes de l’histoire judiciaire

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Disparitions inquiétantes, crimes passionnels,  ou machinations diaboliques… Découvrez les secrets des faits-divers les plus marquants. Tueurs en série, amants démoniaques, tous pensaient avoir commis le crime parfait. Mais tous, sont aujourd’hui derrière les barreaux. Qui sont ces meurtriers ? Et comment les policiers sont-ils parvenus à les confondre ? La découverte de la vérité ne tient parfois qu’à un fil… Grâce aux témoignages de tous les protagonistes, des enquêteurs aux familles des victimes, Jacques Pradel vous fait revivre ces enquêtes incroyables, riches en rebondissements et en émotions…

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

PHOTO - Emmanuel Macron préside un conseil des ministres depuis son avion, un fait inédit

EN DIRECT - Vaccins : l'exécutif lance une "nouvelle campagne massive d'appels" pour inciter les plus vulnérables

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France stagne, malgré l'argent en aviron

Covid-19 : le pass sanitaire élargi entrera en vigueur le 9 août

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.