Lyon : un "Dalton" en garde à vue pour des tirs de mortiers sur des policiers

Lyon : un "Dalton" en garde à vue pour des tirs de mortiers sur des policiers

FAIT DIVERS - Un homme du collectif des "Daltons", qui sème la zizanie à Lyon, a été arrêté mercredi 24 novembre. Il a été placé en garde à vue pour avoir agressé des policiers, en marge d'une manifestation contre une émission de CNews avec Jordan Bardella, dans le quartier de la Guillotière.

Un "Dalton" sous les verrous. Un membre du collectif de rappeurs lyonnais a été interpellé, mercredi 24 novembre, pour des tirs de mortiers sur des forces de l'ordre, en marge d'une manifestation contre le tournage en direct d'une émission de CNews avec Jordan Bardella, le président du RN, dans le quartier réputé sensible de la Guillotière, à Lyon. 

L'homme, soupçonné de "violence avec arme sur personne dépositaire de l'autorité publique", a été placé en garde à vue, selon une source policière interrogée par l'AFP, confirmant une information donnée par un représentant de la préfecture. 

Lire aussi

En milieu de matinée, une centaine de manifestants s'est réunie sur le lieu prévu de tournage, sous la surveillance étroite de policiers et de CRS, mobilisés pour maintenir l'ordre. Dans "Face à la Rue", Jean-Marc Morandini déambule, avec une femme ou un homme politique de premier plan, au contact direct de la population. Après un premier numéro avec le polémiste Eric Zemmour à Drancy, en Seine-Saint-Denis, c'était au tour de Jordan Bardella de participer à cette nouvelle émission.

En vidéo

Les "Daltons", un groupe de "voyous aguerris", de "fous du deux-roues"

Le collectif des "Daltons", connu pour provoquer la police en portant le costume rayé jaune et noir des bandits bagnards de la bande dessinée Lucky Luke, avait annoncé, la veille, une action sur Instagram. Au même moment, des groupes antifascistes de Lyon appelaient sur les réseaux sociaux à la mobilisation contre la venue du représentant du RN à la Guillotière, où s'est déployé un marché sauvage avec différents trafics de rue, suscitant un sentiment d'insécurité chez les riverains.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : "une dizaine" de cas possibles du variant Omicron en cours d'analyse en France

EN DIRECT - Crise des migrants : un avion de Frontex va surveiller la Manche "jour et nuit" à compter de mercredi

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.