Mécanicien tué dans un crash d'hélicoptère en Isère : "C'était un grand pro"

Mécanicien tué dans un crash d'hélicoptère en Isère : "C'était un grand pro"

MORT EN SERVICE - Il s'appelait Pierre-François, mais tous ses collègues le surnommaient "Pif". Le mécanicien décédé dans le crash d'un hélico de la Sécurité civile en Isère avait 42 ans. Il laisse derrière lui une épouse et un enfant de quatre ans.

Le mécanicien tué hier lors de l'accident de l'hélicoptère Dragon 38 sur une piste de ski de Villard-de-Lans, alors qu'une équipe de la Sécurité civile s'apprêtait à porter secours à un vététiste en difficulté, a été identifié comme étant Pierre-François, un professionnel aguerri de 42 ans, aux compétences reconnues. "Ce dimanche dans l'Isère, il a risqué sa vie pour sauver celle des autres", a tweeté la Sécurité civile. 

Lire aussi

Les causes de la chute de l'hélicoptère sont toujours inconnues. Mais on en sait un peu plus sur l'homme qui a perdu la vie dans ce drame survenu hier au cœur du massif du Vercors. Mécanicien opérateur de bord, Pierre-François qui "portait chaque jour secours et assistance", selon le message de la Sécurité civile, a été décrit par Gérald Darmanin comme "un très grand pro", après près avoir rencontré l'épouse du mécanicien. 

Il était reconnu par tous comme "un grand professionnel, hyper-méticuleux", ainsi qu'en témoigne un secouriste à la CRS Alpes auprès de France Bleu Isère. Damien Fillon, par ailleurs délégué du syndicat de police Alliance, a bien connu Pierre-François, que ses collègues surnommaient "Pif". Il se souvient du "grand professionnel" qu'il était, "très rigoureux et connu pour cela".

Pierre-François était marié et père d'un enfant de 4 ans. Le ministre de l'Intérieur, en déplacement sur le site de l'accident, a annoncé qu'il serait décoré de la légion  d'honneur à titre posthume.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Sous-marins australiens : Paris et Washington se renvoient la balle

EN DIRECT - Guadeloupe : les autorités sanitaires déposent une dizaine de plaintes après des menaces de mort

Pourquoi la disparition d'al-Sahraoui est un "gros coup" porté au groupe État islamique au Grand Sahara

Patrimoine, assurance-chômage... Les annonces d'Emmanuel Macron pour les travailleurs indépendants

Covid-19 : bientôt un allègement des restrictions en France ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.