Menaces de mort contre Mila : six nouvelles personnes en garde à vue

Menaces de mort contre Mila : six nouvelles personnes en garde à vue

JUSTICE - Cinq hommes et une femme, âgés de 18 à 35 ans, ont été placés en garde à vue ce lundi dans l'enquête sur les menaces de mort proférées à l'encontre de la jeune Mila, après la publication en novembre par cette dernière d'une nouvelle vidéo polémique.

Une nouvelle vidéo, postée en novembre sur le réseau social Tik-Tok par la jeune Mila, dans laquelle elle s'en prenait vertement à ses détracteurs, avait suscité de violentes réactions. Les commentaires ont parfois été accompagnés de menaces de mort envers l'adolescente iséroise. Désormais, les arrestations s'enchaînent. Six personnes, cinq hommes et une femme, âgés de 18 à 35 ans, ont aini été placées en garde à vue ce lundi à Paris, en Seine-et-Marne, en Gironde, en Haute-Savoie, dans le Bas-Rhin et les Bouches-du-Rhône, dans le cadre des investigations menées par le pôle national de lutte contre la haine en ligne, récemment créé au sein du parquet de Paris. 

Elles ont été placées en garde à vue du chef de "harcèlement moral en ligne" et pour cinq d'entre elles également pour "menaces de mort", tandis que la sixième l'était pour sa part pour "menaces de crime", indique le Parquet de Paris.

Cinq personnes arrêtées en février

Cinq personnes avaient déjà été arrêtées en février dans le cadre de la même enquête. Elles doivent être jugées le 3 juin par le tribunal correctionnel de Paris pour "harcèlement moral" et, pour deux d'entre elles, "menaces de mort". L'adolescente avait d'ailleurs partagé sur Twitter des captures d'écran des menaces de mort reçues, certaines évoquant l'assassinat du professeur Samuel Paty en octobre 2020 dans les Yvelines. 

Le parquet de Vienne (Isère), qui avait ouvert mi-novembre une enquête, s'était dessaisi début décembre au profit du pôle national de lutte contre la haine en ligne. Lycéenne à Villefontaine (Isère), Mila avait été contrainte de quitter son établissement scolaire après avoir publié en janvier 2020 une première vidéo devenue virale dans laquelle elle critiquait de façon virulente l'islam.

Lire aussi

Deux personnes ont déjà été condamnées l'an dernier à des peines de prison pour des menaces de mort envers la jeune fille. D'autres sont mises en examen dans l'enquête sur les menaces de mort de janvier 2020 et la diffusion de ses coordonnées.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a essayé de s'interposer

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

EN DIRECT - Covid-19 : 600.000 personnes vaccinées en 24h en France, un nouveau record

"Vous lui avez volé sa vie" : la famille d'Arthur Noyer interpelle Nordahl Lelandais

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.