Montpellier : le metteur en scène Alain Françon grièvement blessé à arme blanche, l'auteur en fuite

Montpellier : le metteur en scène Alain Françon grièvement blessé à arme blanche, l'auteur en fuite

FAIT DIVERS - Le metteur en secène Alain Françon a été blessé par arme blanche près d'une église de Montpellier (Hérault). L'agresseur a pris la fuite.

Ni les motivations ni le contexte ne sont pour l'instant déterminés. Ce mercredi, entre 11 heures et 12 heures, un homme âgé de 76 ans a été blessé par un individu muni d'un couteau à proximité de l'église Saint-Roch située 4 Rue Vallat à Montpellier dans l'Hérault. Grièvement blessée au niveau du visage, la victime a été prise en charge par des passants d'abord puis par les secours avant d'être hospitalisée au CHU Lapeyronie.

L'homme poignardé n'est pas inconnu de tous. Il s'agit en effet du metteur en scène de théâtre Alain Françon. Le septuagénaire donnait depuis la mi-février des cours à l'École nationale supérieure d'art dramatique de Montpellier. Il s'est effondré dans la rue près de l'hôtel où il résidait, dans le centre historique de la ville, selon une source proche de l'enquête. 

Mercredi soir, ni l'arme, ni l'agresseur n'ont été retrouvés."Une enquête est en cours du chef de tentative d'homicide", a fait savoir le parquet de Montpellier.

Acteur dans le dernier film de Maïwenn, "ADN"

Né en 1945 à Saint-Etienne, Alain Françon a notamment fondé la compagnie Le Théâtre éclaté à Annecy dans les années 1970 avant de diriger le Centre dramatique national de Lyon, puis celui de Savoie. En 1996, il prend la tête du Théâtre national de la Colline à Paris, un poste qu'il occupe jusqu'en 2010.

En 2016, il a reçu pour la pièce "Qui a peur de Virginia Woolf" d'Edward Albee jouée au théâtre de L'Oeuvre le Molière du metteur en scène de théâtre privé.

Dans le dernier film de Maïwenn, "ADN", sorti fin 2020, il interprétait le rôle du père "castrateur" de l'actrice et réalisatrice, qui avait une nouvelle fois puisé dans sa propre histoire pour son œuvre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter