Mort du jeune Kelyan à Paris : un suspect présenté à la justice pour "homicide volontaire"

La station de métro Jaurès, à Paris (illustration).

FAIT DIVERS - Un homme de 31 ans devait être présenté à un juge dimanche en vue d'une mise en examen, neuf jours après la mort du jeune Kelyan, 22 ans, sous la station de métro Jaurès à Paris (19e arrondissement). Le suspect a été interpellé vendredi.

Neuf jours après la mort de Kelyan, un jeune autiste de 22 ans, dans la nuit du 8 au 9 juillet, un suspect de 31 ans devait être présenté à la justice dimanche en vue d'une possible mise en examen pour "homicide volontaire", a annoncé le parquet de Paris. 

L'individu avait été interpellé vendredi sur la base de témoignages du voisinage, dont des personnes toxicomanes vivant dans le quartier du métro Jaurès (19e arrondissement de Paris), où a eu lieu le drame. C'est en effet sous une tente installée en dessous du métro aérien que le corps de la victime, qui était sous tutelle et avait disparu depuis le 4 juillet, avait été découvert. 

Les investigations avaient initialement été ouvertes pour "recherches des causes de la mort", le corps du jeune homme, qui vivait dans le quartier avec sa famille, ne présentant pas de signes manifestes d'un possible homicide, selon une source proche du dossier. Mais le témoignage du voisinage avaient conduit à cette interpellation. 

Lire aussi

L'enquête se poursuit

Des expertises toxicologiques et anatomopathologiques ont été ordonnées pour déterminer la cause du décès, encore non dévoilée. La police judiciaire parisienne a été chargée de l'enquête. 

Le parquet de Paris a indiqué dimanche avoir ouvert une information judiciaire pour "homicide volontaire". Le ministère public a requis la mise en examen du suspect et son placement en détention provisoire.

Ces avancées judiciaires ont été annoncées alors qu'une marche blanche en hommage à la victime était organisée dimanche, à 14 heures, à partir de la mairie d'arrondissement. 

La famille du jeune homme dénonce le manque de réactivité de la police après le signalement de sa disparition.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

PHOTO - Emmanuel Macron préside un conseil des ministres depuis son avion, un fait inédit

EN DIRECT - Vaccins : les pays pauvres du programme Covax espèrent 250 millions de doses rapidement

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 8e, après une belle journée en argent

Quarantaine pour les Français vaccinés en Angleterre : Beaune juge la mesure "discriminatoire"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.