Nuit de violence à Fréjus : 3 policiers blessés, "inacceptable" pour Darmanin qui annonce des renforts

Nuit de violence à Fréjus : 3 policiers blessés, "inacceptable" pour Darmanin qui annonce des renforts

VIOLENCES URBAINES - Plusieurs policiers ont été blessés dans la nuit de samedi à dimanche à Fréjus au cours d'une soirée de violence dans le quartier de la Gabelle.

Des véhicules incendiés, plusieurs magasins vandalisés et des affrontements entre forces de l'ordre et des jeunes du quartier. La cité de la Gabelle à Fréjus (Var) a connu une soirée de violences. Les forces de police - nationale et municipale - sont intervenues vers 19h après avoir été appelées par des riverains. Selon Var Matin, une caméra de surveillance notamment avait été sciée. 

Des affrontements s'en sont suivis entre plusieurs dizaines d'individus et policiers. "Entre 30 et 40 individus ont commencé par allumer des feux de poubelles"  sur une grosse artère commerçante qui longe un quartier sensible, a rapporté à  l'AFP la police nationale. Ils ont ensuite jeté des projectiles sur les forces  de l'ordre. Sur LCI, David-Olivier Reverdy, secrétaire national du syndicat Alliance décrit"une scène ordinaire de police qui a débouché sur une scène de chaos. Nous avons été appelés par des riverains. Lorsque nous sommes arrivés... Une déferlante de haine. les violences urbaines ont duré jusqu'à 3h du matin. " 

Commerce incendié, mobilier urbain dégradé

Selon le syndicat, 2 policiers nationaux et un policier municipal ont été blessés par des jets de projectiles. "Une nouvelle fois nos collègues ont été victime de cette haine ordinaire". Un commerce de deux-roues a été incendié ainsi que du mobilier urbain, sept à huit vitrines de commerces ont été dégradées et trois voitures brûlées dont une de la police municipale, selon les pompiers et la police. "La nuit fut particulièrement difficile", confirme sur LCI David Rachline, le maire RN de la ville qui déplore le manque de moyen des forces de police.

En vidéo

Véhicules incendiés, commerces dégradés : "Une nuit particulièrement difficile à Fréjus", raconte le maire (RN) David Rachline

Dans la matinée dimanche, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a dénoncé des faits "inacceptables" et annoncé le renfort de 70 policiers dès ce dimanche soir. Le quartier avait déjà connu des tensions ces dernières semaines mais "les  violences sont montées d'un cran", a estimé la police. Il y a deux semaines, huit kilos de cannabis avaient été saisis dans ce  quartier, a précisé la police sans faire de lien à ce stade avec les événements de la nuit.

A cette heure, on ne compte aucune interpellation après les violences de la nuit. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

VIDÉO - À Marseille, Éric Zemmour termine son périple chahuté par un échange de doigts d'honneur

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.