Orne : un homme recherché après avoir poignardé sa compagne devant leur enfant

Orne : un homme recherché après avoir poignardé sa compagne devant leur enfant

FAIT DIVERS – Une mère de famille âgée de 30 ans a été grièvement blessée par son compagnon, dimanche en fin de journée, au domicile familiale, à Alençon (Orne). Le suspect a pris la fuite.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le mobile de ce nouveau drame qui s'inscrit le cadre de violences conjugales serait "la jalousie". Dimanche en fin de journée, un individu a poignardé sa compagne âgée de 30 ans de plusieurs coups de couteau au domicile familial d'Alençon dans l'Orne. 

"Une enquête a été confiée à la brigade de sûreté urbaine du commissariat de police d'Alençon pour des faits de tentative d'homicide sur ex-conjoint ou conjoint, ce n'est pas très clair pour le moment", indique François Coudert, procureur de la République d'Alençon à LCI ce lundi matin. "Les faits se sont déroulés en présence de l'enfant du couple âgé de 5 ans. L'auteur présumé des faits a utilisé un couteau avec une lame d'une certaine taille occasionnant plusieurs blessures à la jeune femme. La victime a été hospitalisée en urgence pour intervention chirurgicale mais son pronostic vital n'est pas engagé. L'enfant a pu être entendu et a été pris en charge. Sa maman, elle, n'a pas été entendue pour le moment."

Le suspect acctivement recherché

Le père de famille, auteur présumé des faits, qui a pris la fuite à bord d'un véhicule était activement recherché ce lundi. "Ce monsieur a été condamné en juin 2017 à un an d'emprisonnement en comparution immédiate pour des faits de violences sur sa compagne. Il avait immédiatement purgé sa peine", précise le magistrat. "Depuis, il n'y avait eu aucune plainte ou main courante de déposée par la victime, pas de demande particulière de protection." 

Lire aussi

Le procureur ajoute que "la particularité de cette affaire est que le suspect est sous bracelet électronique depuis début mars 2021 pour des faits qui ne concernent pas cette même victime". Le port du bracelet électronique avait été ordonné suite à des faits de "violences avec armes" et des faits de "conduite sous l'emprise de stupéfiants". "Malheureusement, le bracelet que portait le suspect permet de d'objectiver l'absence au domicile indiqué de la personne mais ne permet pas de géolocaliser la personne. C'est un bracelet dit d'assignation et non un bracelet de suivi." 

Depuis la commission des faits, la police et la gendarmerie sont mobilisés pour tenter de retrouver le suspect.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

Un morceau de fusée chinoise continue sa chute vers la Terre, sans que l'on sache sa destination

EN DIRECT - La catastrophe se poursuit en Inde, près de 4000 décès et 412.000 contaminations au Covid-19 en 24 heures

Avignon : un policier tué par balles dans le centre-ville, le tireur en fuite

Les brocantes et vide-greniers sont-ils maintenus ? Le 20H vous répond

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.