Paris : des tags antisémites découverts sur le fronton de Sciences Po

Paris : des tags antisémites découverts sur le fronton de Sciences Po

ANTISÉMITISME - Des tags "mort à Israël" et "école de kouffar" ont été découvert ce lundi matin sur le fronton du campus de Paris de Sciences Po, dans le 7e arrondissement. Un dépôt de plainte est en cours.

Sur les photos diffusées par l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), on peut voir une étoile de David barrée ainsi que les inscriptions "Mort à Israël" et "Kouffar" ("mécréants" en arabe, ndlr.) ont été marquées à la bombe de peinture noire sur le fronton de la prestigieuse école, rue Saint-Guillaume. 

 "L'UEJF s'indigne de ces tags haineux qui menacent les étudiants et tentent de semer la terreur à Sciences Po, école emblématique de la République Française", a déclaré l'association dans un communiqué de presse. Elle a également annoncé porter plainte "pour injure raciale et provocation à la haine raciale" et appelle Sciences Po à prendre des mesures "afin de lutter contre le fléau de la haine raciste et antisémite en son sein".

De son côté, l'école a également condamné, dans un communiqué de presse, "un acte odieux et lâche" et a annoncé qu'un dépôt de plainte était en cours. Sciences Po Paris a ajouté "poursuivre plus que jamais son combat contre toutes formes de discrimination et d'atteintes à la dignité des personnes"

La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a également réagi dans un tweet en affirmant : "La haine n'a pas sa place dans notre République. Tout sera mis en œuvre pour identifier et poursuivre les responsables." 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 18 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Elle a tué son mari qui la tyrannisait : Valérie Bacot témoigne dans "Sept à Huit" avant son procès

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.