Paris : enquête ouverte après la fête clandestine géante aux Buttes-Chaumont

Paris : enquête ouverte après la fête clandestine géante aux Buttes-Chaumont

COVID-19 - Le parquet de Paris a ouvert lundi une enquête des chefs de "mise en danger d'autrui et participation à un rassemblement de plus de six personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public" après la fête organisée la veille dans le célèbre parc du 19e arrondissement.

Des images de quelques secondes vues des milliers de fois. Des vidéos sur lesquelles la sono est à fond et où plusieurs dizaines de personnes dansent, rient et consomment de l'alcool, le tout, sans aucun respect des mesures sanitaires exigées en raison de l'épidémie de Covid-19. L'événement s'est tenu dimanche après-midi dans le parc des Buttes Chaumont dans le 19e arrondissement de la capitale  avant que  les participants ne soient dispersés par des agents de sécurité de la ville puis par des policiers, alertés par des témoins choqués.  

Lundi, la préfecture de police de Paris avait signalé ces faits à la justice au nom de l'article 40 du code de procédure pénale et Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, avait indiqué son souhait de voir les organisateurs identifiés et poursuivis. Ce mardi, le parquet de Paris indique qu'une enquête a été ouverte peu après des chefs de "mise en danger d'autrui et participation à un rassemblement de plus de six personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public".

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

Lire aussi

135 euros d'amende

L'infraction constatée est passible de 135 euros d'amende pour toute personne présente. En cas de récivide, les contrevenants pourraient comparaitre devant la justice et se voir condamner à des peines de prison ferme. 

Cette fête organisée dans le parc des Buttes Chaumont est loin d'être le premier événement clandestin du type organisé à Paris. Plusieurs fêtes ont été organisées depuis le début du confinement dans la capitale, notamment sur la petite ceinture, et dans des restaurants et bars clandestins. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Renvoi du Premier ministre, accusation de "coup d'État", manifestations... Que se passe-t-il en Tunisie ?

Covid-19 : le nombre de patients hospitalisés repasse au-dessus de la barre des 7000

Covid-19 : face à l'explosion des cas, la Haute-Corse prend de nouvelles mesures restrictives

EN DIRECT - L'Algérie supprime la quarantaine pour les voyageurs malgré un pic de cas de Covid-19

Pass sanitaire, terrasses, obligation vaccinale... Ce que prévoit le projet de loi adopté par le Parlement

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.