Le directeur d'une école privée parisienne mis en examen pour agression sexuelle sur mineur

Le directeur d'une école privée parisienne mis en examen pour agression sexuelle sur mineur

JUSTICE - Daniel Chapellier, 71 ans, directeur de Saint-Jean-de-Passy, un établissement scolaire privé réputé de Paris, a été mis en examen jeudi pour des soupçons d'agression sexuelle sur un élève.

C'est une affaire qui vient ternir l'image d'un des lycées parisiens les plus renommés. Jeudi, le directeur de Saint-Jean-de-Passy, un établissement scolaire privé réputé de la capitale, a été mis en examen jeudi pour des soupçons d'agression sexuelle sur un élève, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

Daniel Chapellier, 71 ans, conteste ces accusations et a annoncé son intention de "se retirer pour assurer sa défense" et de "porter plainte pour dénonciation calomnieuse", a indiqué la direction du groupe scolaire, dans une lettre envoyée jeudi aux parents d'élèves et professeurs, et dont l'AFP a eu copie.

Le conseil d'administration de l'établissement du XVIe arrondissement, qui compte 3.000 élèves, indique avoir "appris avec stupeur" cette mise en examen, annoncée par Le Figaro et confirmée de source judiciaire.

Lire aussi

L'élève dit que le directeur lui a demandé "une fellation"

Le plaignant, un collégien de 14 ans, aurait été convoqué début février par Daniel Chapellier dans son bureau pour des problèmes de discipline, rapporte Le Figaro.

"La conversation aurait dévié sur des questions de sexualité" et le directeur est accusé d'avoir "eu des gestes déplacés envers l'élève" et de lui avoir demandé de lui "pratiquer une fellation", poursuit le quotidien.

Placé en garde à vue mardi à la brigade de protection des mineurs (BPM) dans le cadre d'une enquête ouverte par le parquet de Paris à la suite de la plainte, M. Chapellier a été présenté jeudi à une juge d'instruction.

Mis en examen pour "agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans", il a été remis en liberté sous contrôle judiciaire, a précisé la source judiciaire.

"Traumatisme de cette nouvelle"

Le conseil d’administration de Saint-Jean-de-Passy ajoute dans sa lettre avoir "pris acte de la décision de Daniel Chapellier" et "aussitôt nommé" Nathalie Doucet Ferrant, jusque-là sous-directrice, pour le remplacer par intérim.

"Conscients du traumatisme que cette nouvelle représente pour chacun d’entre nous", il souligne rester, avec l’équipe de direction, "à l'écoute" des parents et professeurs "dans les jours et les semaines qui viennent".

Le diocèse de Paris, autorité de tutelle de l'établissement, a de son côté indiqué "laisser la justice faire son travail". "Nous n'avons aucun commentaire à faire", si ce n'est souhaiter "que toute la vérité soit faite" dans cette affaire, a déclaré à l'AFP la directrice de la communication du diocèse, Karine Dalle.  

Daniel Chapellier, figure de l'enseignement privé catholique, avait pris sa retraite en 2015 après avoir dirigé pendant treize ans un autre établissement réputé de la capitale, le lycée Stanislas. Il avait été rappelé à l'été 2020 pour assurer la transition à la tête de Saint-Jean-de-Passy, dont le directeur venait d'être licencié au terme d'une violente crise de gouvernance.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'exécutif change de ton : ce que va annoncer Jean Castex à 18h

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Lire et commenter