Paris : le forcené qui voulait "parler à Macron" de nouveau retranché chez lui, puis maîtrisé par la BRI

Paris : le forcené qui voulait "parler à Macron" de nouveau retranché chez lui, puis maîtrisé par la BRI

FAIT DIVERS - Un homme domicilié dans le 17e arrondissement, qui avait déjà fait parler de lui en 2020 après s'être retranché chez lui et proféré des menaces a réitéré ce vendredi. La brigade de recherche et d'intervention est parvenu a le maîtriser vers midi.

Le 17 mai 2020, en fin de matinée, les voisins terrorisés avaient appelé les forces de l'ordre pour leur demander d'intervenir. Ce jour-là, au 4e étage du 40, boulevard Bessières dans le 17e arrondissement, un homme en pleine crise et muni d'un couteau tenait des propos menaçants et demandait à parler... à Emmanuel Macron. 

Vers 9h30, vendredi 12 février, cet individu âgé d'une cinquantaine d'années fait de nouveau parler de lui. "Les voisins ont appelé la police pour indiquer qu'il avait été menaçant envers eux.  L'individu serait aussi menaçant envers les forces de l'ordre. La Brigade de recherche et d'intervention est sur place et tente de discuter avec le suspect. Des drones sont utilisés pour être à hauteur du domicile", indiquait à LCI une source proche du dossier en début de matinée.

Vers midi, l'individu a finalement été maîtrisé par la BRI, sans difficulté, et sans qu'il n'y ait de blessé. 

Lire aussi

Il s'est enfui de l'hôpital

Au printemps dernier, après son interpellation, le quinquagénaire avait été placé en garde à vue avant d'être interné. Mais selon nos informations, le patient s'est tout simplement enfui de l'hôpital psychiatrique du 13e arrondissement où il avait été admis le 15 janvier dernier. Un signalement a été fait à la police mais elle ne pouvait pas légalement le ramener à l'hôpital. 

En rupture de soins depuis près d'un mois, donc, l'homme  a été en proie ce jour à une nouvelle crise de démence.  On ignore quelle était la teneur de ses propos ce vendredi et s'il était ou non muni d'une arme quelconque. 

Sur Twitter, le maire du 17e arrondissement Geoffroy Boulard avait demandé ce matin aux habitants du quartier "d'éviter le secteur et de laisser la police agir".

L'année dernière, l'intervention avait duré pas moins de six heures. La porte de son domicile avait été finalement défoncé à coups de bélier pour mettre fin à son action comme l'avait rapporté Le Parisien

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Lire et commenter