Paris : une enquête ouverte après la séquestration et l'agression d'un retraité juif

Brassard de police, le 23 avril 2021 à Rambouillet (image d'illustration).

FAIT DIVERS - Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme a condamné mardi une agression commise le 1er décembre à l'encontre d'un septuagénaire de confession juive. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "vol et séquestration".

C'est vers 11h du matin mercredi 1er décembre, rue Léon Giraud dans le 19e arrondissement de Paris que les faits auraient été commis. Ils ont été rapportés quelques jours plus tard, mardi 7 décembre, par le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme. 

Selon cette association communautaire, "un homme de 70 ans retraité de confession juive prénommé M. E. a été attaqué  à son  domicile par deux individus cagoulés et gantés, armés d'une arme de poing, qui l'ont séquestré, battu et volé". Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNCVA), qui a pris contact avec la victime, indique que celle-ci a rapporté que les deux hommes avaient "d'abord frappé très fort sur la porte, puis tenté de la forcer avant de l'ouvrir au moyen d'un outil". Le septuagénaire aurait ensuite été "bousculé vers l'intérieur de son appartement" et "frappé les deux hommes" qui auraient ensuite  "poser une arme sur sa tempe".  "À ce moment l'un des auteurs lui demande s'il est bijoutier et juif. Il répond qu'il n'est pas bijoutier mais qu'il est bien juif", rapporte le BNCVA dans un communiqué.

Le 2e disrict de la police judiciaire chargé des investigations

Toujours selon les propos de la victime rapportés par le BNCVA, les agresseurs ont porté à nouveau des coups à la victime et lui ont demandé où était "l'or""Si tu bouges de ta place je te mettrai une balle dans la tête", aurait ensuite dit l'un d'eux.  Les deux malfaiteurs seraient finalement repartis avec 250 euros, laissant la victime attachée "avec du scotch marron" dans un fauteuil.  La victime serait ensuite parvenue à alerter son épouse. Pris en charge par le Samu, le septuagénaire a été admis à Saint-Louis pour des premiers soins et s'est vu prescrire des consultations ophtalmologiques. 

Lire aussi

Pour l'association, le caractère antisémite de l'agression "ne fait aucun doute". "Le BNVCA reprendra contact avec le service de police du 19e afin que la qualification inscrite sur le Procès Verbal 'séquestration avec violences volontaires prenne en compte aussi l'antisémitisme qui aggrave le crime'", indique-t-il dans un communiqué. 

Pour l'heure, la police n'avait procédé à aucune interpellation. Joint par LCI au sujet de cette affaire, le parquet de Paris confirmait mardi 8 décembre qu'une enquête avait été ouverte le 1er décembre des chefs de "séquestration et vols aggravés". "Les investigations ont été confiées au 2e district de la police judiciaire et porteront notamment sur le caractère antisémite des faits", précise-t-il.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : ce que change le projet de loi adopté par le Parlement

INFO TF1-LCI - Affaire Jubillar : de nouvelles fouilles près du domicile du couple

Marseille : séquestrée et violée, une adolescente de 14 ans localisée grâce à ses messageries Instagram et Snapchat

Covid-19 : la situation dans les hôpitaux est-elle pire qu'avant la vaccination ?

EN DIRECT - Pass vaccinal : 60 députés emmenés par LFI saisissent le Conseil Constitutionnel

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.