Pass sanitaire : attention à cette arnaque qui a piégé de nombreux internautes

La Police nationale a alerté le 10 septembre 2021 sur une arnaque au pass sanitaire

VIGILANCES - Des tentatives de piratage au nom de la Police nationale sont actuellement en cours. Si vous recevez un mail concernant une prétendue enquête sur le pass sanitaire, signalez-le à Pharos.

On connaissait les fraudeurs au pass sanitaire. Voici que certains utilisent cet outil de lutte contre le Covid-19 dans une arnaque d'un tout nouveau genre. La Police nationale a alerté ce vendredi 10 septembre sur une campagne d’hameçonnage actuellement en cours. Des mails frauduleux au nom de la Police nationale sont envoyés à certains internautes, concernant une prétendue enquête de suspicion de fraude au pass sanitaire. Mais ces courriels ne proviennent absolument pas des forces de l'ordre ! 

Toute l'info sur

Le pass sanitaire, nouvel outil du quotidien

Une "quantité démentielle" de pass récupérés

L'arnaque est simple et efficace. Dans le mail intitulé "enquête vous concernant", l'auteur demande au destinataire de confirmer l'authenticité du pass sanitaire en sa possession. "Afin de valider que vous êtes réellement possesseur d'un pass authentique, merci de bien répondre à ce mail avec une des possibilités suivantes", est-il ainsi inscrit dans un français à la syntaxe approximative, sous un logo de la Police nationale. Le "Brigadier Casinier Laurant" demande ainsi de recevoir ce document sous forme de capture d'écran, de photo, ou de PDF. Il réclame également la "photo recto-verso de la carte d'identité au même nom".

Ainsi, par ce procédé trompeur, il dispose gratuitement de ce précieux sésame pour se rendre dans certains lieux, et d'une carte d'identité, qu'il peut ensuite revendre ou utiliser de manière malveillante. Un "phishing" qui porte manifestement ses fruits. Le fraudeur a confié à Numerama avoir récolté une "quantité démentielle" de pass sanitaires grâce à cette technique.

En vidéo

Comment repérer les arnaques sur Internet ?

Si vous recevez ce mail, la Police nationale conseille de ne pas y répondre, et d'effectuer au plus vite un signalement sur la plateforme Pharos.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Paris annule une réunion entre les ministres de la Défense français et anglais

Afghanistan : le groupe État islamique revendique deux attaques à la bombe contre les talibans

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Avant les sous-marins australiens, le cas des F-35 américains préférés aux Rafale par la Suisse

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.