Passage à tabac de Yuriy : huit mineurs et un majeur interpellés

Passage à tabac de Yuriy : huit mineurs et un majeur interpellés

VIOLENCES - Huit mineurs et un majeur soupçonnés d'être impliqués dans la violente agression du jeune Yuriy ont été interpellés et placés en garde à vue dans la matinée du jeudi 28 janvier, a annoncé le parquet de Paris.

Grande avancée dans l'enquête sur le passage à tabac du jeune Yuriy, 15 ans, sauvagement agressé par plusieurs personnes sur la dalle de Beaugrenelle, dans le 15e arrondissement de Paris, le 15 janvier. Le parquet de Paris a en effet annoncé l'interpellation de huit mineurs et un majeur ce jeudi 28 janvier. Ils ont été placés en garde à vue "des chefs de tentative d'assassinat, association de malfaiteurs en vue de commettre un crime et vol en réunion avec violences", a précisé le parquet à l'AFP, confirmant une information du Point.

Selon l'hebdomadaire, des interpellations ont eu lieu à Vanves (Hauts-de-Seine), ville limitrophe du sud-ouest parisien.

Lire aussi

Enquête ouverte pour "tentative d'homicide volontaire en réunion"

Le jeune adolescent avait été conduit à l'hôpital dans un état grave après avoir été roué de coups par une bande de jeunes, dans la soirée du 15 janvier. Il se trouvait alors avec des amis sur la dalle de Beaugrenelle, le toit aménagé d'un centre commercial du 15 arrondissement, un quartier aisé de la capitale.

L'enquête, ouverte pour "tentative d'homicide volontaire en réunion", doit examiner, entre autres, la piste d'une agression par une bande de jeunes de cités de l'ouest parisien et tenter d'établir le lien entre les différents protagonistes, a expliqué une source proche du dossier. Selon cette même source, le collégien "avait un tournevis dans sa poche" lors de son agression.

La diffusion vendredi soir d'une vingtaine de secondes d'images de l'agression sur les réseaux sociaux avait suscité un vif émoi. On y voit une dizaine de jeunes en tenue de sport et blouson à capuche s'acharnant à coups de pied et de battes ou bâtons sur une personne au sol, avant de l'abandonner.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait dénoncé "une attaque d'une sauvagerie inouïe" et appelé plus tôt cette semaine à la "responsabilité des parents qui aujourd'hui laissent peut-être des enfants de 13, de 14 et de 15 ans se taper à coups de barre de fer, à coups de tournevis". Plusieurs célébrités, dont le footballeur Antoine Griezmann et l'acteur Omar Sy, se sont émues du sort de Yuriy et lui ont apporté leur soutien. L'Elysée avait annoncé dimanche avoir eu "un échange" avec la mère de Yuriy, Nataliya Kruchenyk.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : l'utilisation du vaccin AstraZeneca étendue aux plus de 65 ans "avec comorbidités", annonce Véran

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : Gérald Darmanin témoigne de son "soutien amical" à Nicolas Sarkozy

VIDEO - Golden Globes : Chadwick Boseman sacré meilleur acteur, sa veuve livre un émouvant discours

Covid-19 : Moselle, Haute-Garonne, Nice... Les mesures de restrictions locales se multiplient

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Lire et commenter