Pays-Bas : l'auteur du piratage du compte Twitter de Donald Trump ne sera pas poursuivi

L'auteur du piratage du compte twitter de Donald Trump en octobre dernier ne sera finalement pas poursuivi.

CYBERCRIMINALITÉ - Le ministère public néerlandais a estimé ce mercredi que le hackeur qui avait découvert en octobre le mot de passe du président des États-Unis n'était "pas passible de poursuites".

"C'est la conclusion du ministère public après une enquête de l'équipe des crimes de technologies de pointe de la police nationale". Selon la justice néerlandaise, le hackeur Victor Gevers n'est "pas passible de poursuites" pour son piratage du compte Twitter de Donald Trump. En octobre dernier, il avait réussi à découvrir le mot de passe du président de la première puissance mondiale, se connectant sur son compte. 

Pour autant, le ministère public néerlandais le présente comme un "hackeur éthique". "Après être parvenu à se connecter, le Néerlandais a tenté d'entrer en contact avec les autorités américaines afin de leur signaler la vulnérabilité" de l'accès au compte du président, explique-t-il notamment. Les autorités judiciaires soulignent que l'individu s'est par la suite "identifié" tout en donnant "des conseils afin de remédier à cette vulnérabilité". L'homme de 44 ans avait également affirmé avoir voulu vérifier la robustesse du mot de passe de Donald Trump, souhaitant éviter un piratage de son compte juste avant les élections, en raison "d'enjeux importants". 

"maga2020"

Le piratage est habituellement passible de poursuites aux Pays-Bas. Cependant, dans certaines "circonstances particulières", celles-ci peuvent ne pas être de mise. Encore une fois, la justice néerlandaise apporte des explications. Le hackeur a en effet accédé au compte Twitter de Donald Trump, mais en "respectant des critères développés par la jurisprudence" et n'ayant pas publié de post en se faisant passer pour le président américain, retient-elle ainsi. La Maison Blanche, qui a toujours nié une quelconque connexion étrangère, a été informée des conclusions de l'enquête.

Victor Gevers avait raconté son aventure dans une interview publiée le 22 octobre dans le mensuel Vrij Nederland. Il aurait essayé plusieurs mots de passe comme "MakeAmericaGreatAgain". Il aurait finalement entré "maga2020", la contraction du slogan de Donald Trump, accédant ainsi au compte du milliardaire républicain. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Confinement dans le Pas-de-Calais, nouveaux départements sous vigilance... Ce que devrait annoncer Jean Castex ce jeudi

EN DIRECT - Covid-19 : "Rendre la vaccination obligatoire n'est pas une solution", estime le Pr Pittet sur LCI

Allocations Pôle Emploi : trois cas pour comprendre le nouveau calcul

REPLAY – Revoyez l’interview de Nicolas Sarkozy au JT du 20h de TF1

VIDÉO - Nicolas Sarkozy sur TF1 : "Je me battrai jusqu’au bout pour que la vérité triomphe"

Lire et commenter