Policier tué à Avignon : quatre suspects interpellés

Policier tué à Avignon : quatre suspects interpellés

ENQUÊTE - Quatre jours après le drame, quatre individus ont été interpellés dimanche soir au péage d'Avignon. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin "félicite la police nationale" pour cette interpellation.

Trois personnes, suspectées d'être impliquées dans le meurtre du policier Eric Masson mercredi à Avignon, ont été interpellées à une vingtaine de kilomètres de cette ville sur les coups de 23h dimanche soir, selon nos informations. Deux personnes sont soupçonnées d'être le tireur et son complice, a-t-on ajouté de même source. Une troisième personne a été interpellée, il s'agit du chauffeur du véhicule. 

Chez nos confrères de BFMTV, le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'une quatrième personne avait été interpellée. Il s'agit d'une femme, sœur d'un des hommes interpellés. La jeune femme était allée en Espagne pour reconnaître le parcours, a indiqué une source proche de l'enquête à l'AFP.

Selon nos informations, les trois suspects, âgés d'une vingtaine d'années et connus pour des affaires de stupéfiants et de vols, comptaient se rendre en Espagne pour se "mettre au vert". Une somme d'argent d'environ 2.000 euros a aussi été saisie dans le véhicule.

Toute l'info sur

Avignon : le policier Éric Masson tué lors d'une opération antidrogue

L'enquête se poursuivait pour déterminer notamment si les deux principaux suspects ont bénéficié d'autres complicités, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police. Plusieurs perquisitions ont eu lieu lundi matin, notamment aux domiciles des suspects.

Lire aussi

"Je félicite la police nationale pour l’interpellation de deux suspects, quatre jours après cet assassinat ignoble. Ce crime ne doit en aucun cas rester impuni", a écrit sur Twitter le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Eric Masson, âgé de 36 ans, avait été appelé avec son équipe, mercredi en fin d'après-midi pour un attroupement sur un point de deal, en centre-ville d'Avignon. Il avait alors été tué par balles par un homme qui avait aussitôt pris la fuite avec un complice.

Le lendemain, une femme, qui était une consommatrice de drogue présente sur les lieux au moment du drame, avait été placée en garde à vue puis relâchée. Les interpellations de dimanche soir interviennent quelques heures après une cérémonie d'hommage au policier devant le commissariat d'Avignon, à laquelle plusieurs centaines de personnes ont participé. Un hommage national doit être rendu à Eric Masson, mardi après-midi à Avignon par le Premier ministre Jean Castex qui sera accompagné de Gérald Darmanin.

En vidéo

Une foule recueillie rend hommage à Éric Masson

Appelés mercredi sur un point de trafic de drogue bien connu, dans le centre historique d'Avignon, les policiers de la brigade d'intervention départementale Vaucluse-Gard, en civil, dont Eric Masson, avaient procédé au contrôle d'une cliente "de ce qui ressemblait à un échange de stupéfiants", selon le procureur Philippe Guémas.

Alors que la femme venait d'être arrêtée par les deux policiers, "deux individus s'avançaient (...) et l'un des deux, porteur d'une sacoche en bandoulière, (leur) demandait ce qu'ils faisaient là", a expliqué le procureur : "Eric Masson déclinait sa qualité de policier et l'individu sortait une arme de poing et faisait feu à deux reprises, l'atteignant au thorax et à l'abdomen". Le policier est mort sur place.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

"The Voice All Stars" : Zazie ira en finale sans personne dans son équipe, une première

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.