Prêtre tué en Vendée : la droite et l'extrême droite dénoncent "le laxisme de l'État"

L'homme qui s'est accusé d'avoir tué le prêtre Olivier Maire ce lundi matin en Vendée était en libéré depuis quelques semaines. Il était placé sous contrôle judiciaire dans le cadre de l'enquête sur l'incendie de la cathédrale de Nantes.

TRAGÉDIE - Le père Olivier Maire a été tué ce lundi à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée) par un homme connu de la justice et dans l'attente de son procès. Très vite la droite et l'extrême ont dénoncé la "faillite" de l'État.

Marine Le Pen a été la première à dégainer, et elle s'est montrée particulièrement offensive, après que le père Olivier Maire a été tué ce lundi 9 août. La cheffe de file du Rassemblement national a invectivé directement le chef de l'État et le ministre de l'Intérieur. "En France, on peut donc être clandestin, incendier la cathédrale de Nantes, ne jamais être expulsé et récidiver en assassinant un prêtre. Ce qui se passe dans notre pays est d’une gravité sans précédent : c’est la faillite complète de l’État et de Gérald Darmanin", a affirmé sur Twitter la candidate à la présidentielle.

L'eurodéputé RN Gilbert Collard a exhorté le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, à "arrêter de jouer avec les mots, parce que (...) c'est parfois jouer avec les morts", tandis que le porte-parole du RN Sébastien Chenu affirmait que "chaque jour, notre pays s'enfonce un peu plus".

Lire aussi

Pour le polémiste Eric Zemmour, à qui l'on prête une intention de candidature à la présidentielle 2022, "notre humanisme et notre juridisme sont devenus les marques d'une faiblesse qui nous tue".

Invité à réagir sur LCI, l'ancien député Philippe De Villiers a interpellé directement les membres du gouvernement.  "C'est impensable, c'est un immense cauchemar. Mais il faut aller plus loin que ça. Les occupants de l'État régalien font preuve d'amateurisme, sont coupables, responsables et il faudra qu'ils s'expliquent."

En vidéo

Prêtre tué en Vendée : la réaction de Philippe de Villiers

La droite dénonce unanimement "les manques de l'État"

Également invité à commenter l'homicide du prêtre sur LCI, dans la vidéo en tête de cet article, la présidente LR de la région Pays de la Loire, Christelle Morançais a tout d'abord souhaité apporter "son soutien à tous les catholiques de France et en particulier aux catholiques de Vendée", avant, elle aussi, de dénoncer un possible laxisme de l'État. "Que fait cet homme en liberté ? Il faut en finir avec ce laxisme, cette impunité. Il n'y a aucun pays dans le monde qui tolérerait un étranger qui se livre à de tels faits." 

Sur Twitter, le président des Républicains, Christian Jacob a dénoncé la nouvelle faillite de l'État  à ses yeux. "Pourquoi, après une OQTF et l'incendie de la cathédrale de #Nantes, ce clandestin était-il encore en France ? M. le Président de la République, il est urgent de sortir du déni."

La candidate à la présidentielle Valérie Pécresse (Libres, ex-LR) s'est demandé "par quelle cascade de défaillances en est-on arrivé à ce drame", tandis que Xavier Bertrand (ex-LR), lui aussi candidat, a fait part de son "effroi" après cet assassinat "qui frappe au cœur les catholiques à quelques jours de l'Assomption".

Mais que faisait encore cet individu en France ?- Bruno Retailleau

Le député LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti a demandé au ministre de l'Intérieur "de renforcer la surveillance et la protection des églises et des processions prévues le 15 août". Il faut aussi "que chaque clandestin qui viole la loi soit immédiatement expulsé et ne puisse jamais revenir en France", a-t-il affirmé dans un communiqué.

"Mais que faisait encore cet individu en France ?", s'est interrogé le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau, alors que le député LR de l'Yonne Guillaume Larrivé dénonçait un "épouvantable échec de l'État".

"Nous avons sous les yeux les conséquences de nos lâchetés et nos aveuglements", a estimé le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez. Michel Barnier, selon qui "ce drame aurait dû être évité", a assuré que "nous avons toutes les raisons d'être indignés".

Pour la porte-parole de LR Agnès Evren "on paye cher, très cher, toutes nos lâchetés", et selon le député LR du Pas-de-Calais Pierre-Henri Dumont "tant que notre seule réponse restera l'impuissance et le laxisme, nous continuerons à pleurer nos morts".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

"The Voice All Stars" : ces 6 talents qu’on aimerait voir en finale

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.