Procès de Nordahl Lelandais : "J'aurais bien très bien pu finir comme le caporal Arthur Noyer"

Procès de Nordahl Lelandais : "J'aurais bien très bien pu finir comme le caporal Arthur Noyer"

Justice - L'ancien maître-chien âgé de 38 ans comparait jusqu'au 12 mai devant la cour d'assises de Savoie à Chambéry pour le meurtre en avril 2017 du caporal Arthur Noyer. Ce mardi après-midi, Richard, ex-partenaire sexuel de l'accusé, est venu témoigner.

Ils se sont rencontrés sur un site dédié, en octobre 2016. Ils se sont vus et ont eu plusieurs rapports sexuels ensemble, en extérieur. Les rendez-vous galants entre les deux hommes avaient lieu au bord du lac d'Aiguebelette, à une vingtaine de kilomètres de Chambéry. 

Ce mardi, au procès de Nordahl Lelandais qui comparait jusqu'au 12 mai pour le meurtre d'Arthur Noyer, 23 ans, en avril 2017, Richard, un ex-partenaire de l'accusé est venu témoigner à la barre. Au cours de la relation qui a duré six mois environ, Richard a envoyé plus de 800 messages à l'ancien maître chien. Ils ne se sont vus selon lui que cinq fois maximum. 

Toute l'info sur

Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

"À l'époque, j'avais un certain fantasme, il répondait à ce fantasme. Mais je ne me suis pas senti en danger avec lui. Il a réalisé mes fantasmes (...) Je ne me suis jamais senti en danger avec lui. Quand j’ai été convoqué par la gendarmerie sur les affaires Noyer et Maëlys, j’étais le premier à dire 'non, non, ce n’est pas lui, vous vous trompez !'", se remémore le témoin le témoin. 

"Une fois, il m'a mis dans son coffre, j'étais consentant"

Selon Richard, le dernier rapport sexuel qu'il a eu avec Nordahl Lelandais remonte à mars 2017, soit un mois avant le meurtre du jeune caporal. Le partenaire éphémère de l'ancien maître-chien indique que ce dernier était normal, "en dehors du fait qu'il se droguait". Il détaille à la barre une "relation dominant-dominé". "Lui était le dominant, c'était d'un commun accord", continue le témoin. 

Puis, il raconte qu'une fois, Nordahl Lelandais l'a "mis dans le coffre de sa voiture". "J'étais consentant. Le scénario, la demande était de le voir [m'enlever] en tenue militaire", poursuit-il. 

Lire aussi

Le 11 avril 2017, veille de la mort d'Arthur Noyer, Richard indique avoir reçu un message de Nordahl Lelandais qui veut le voir. Mais Richard est alors à une soirée avec des amis. Ça s’est terminé tard et il n’a pas donné suite "J'aurais très bien pu finir comme le caporal Noyer", déclare le témoin en sanglots. Jusqu'à ce que Me Bernard Boulloud, avocat des parents d'Arthur Noyer, le réconforte : "Au nom de la famille, je voudrais vous dire que vous n'êtes pas responsable de la mort d'Arthur." 

L'audience se poursuivait ce mardi avec d'autres témoignages.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, où s'échouent d'ordinaire les débris spatiaux ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.