Procès Troadec : Hubert Caouissin condamné à 30 ans de prison

Procès Troadec : Hubert Caouissin condamné à 30 ans de prison

JUSTICE - La cour d'assises de Loire-Atlantique a rendu son verdict ce mercredi au procès d'Hubert Caouissin, jugé pour avoir tué la famille Troadec en 2017 à coups de pied de biche avant de démembrer leurs corps.

Ce mercredi soir, Hubert Caouissin a été condamné à 30 ans de réclusion pour le quadruple meurtre de sa belle-famille. La cour d'assises a retenu l'altération du discernement de l'accusé, lui faisant ainsi bénéficier d'une atténuation de peine. Son ancienne compagne, Lydie Troadec, 52 ans, qui comparaissait libre, a elle été condamnée à trois ans de prison, dont deux ans ferme, pour modification de scène de crimes et recel de cadavre, avec mandat de dépôt.

Mardi, le ministère public avait requis la réclusion criminelle à perpétuité, avec 22 ans de période de sûreté, à l’encontre du quinquagénaire au crâne dégarni, jugé pour le meurtre de Brigitte et Pascal Troadec (49 ans) et de leurs enfants Charlotte (18 ans) et Sébastien (21 ans) à coups de pied de biche, à leur domicile d'Orvault, près de Nantes, dans la nuit du 16 au 17 février 2017. Dans sa ferme du Finistère, Hubert  Caouissin avait ensuite dépecé minutieusement les corps au couteau de cuisine pendant trois jours, jetant les muscles et les viscères dans des ronciers, dans l'espoir qu'ils soient mangés par des animaux sauvages, et incinérant les os, la peau et le gras dans sa chaudière.

Toute l'info sur

Affaire Troadec

"Pas un psychopathe, pas un pervers"

Dans sa plaidoirie, Me Thierry Fillion, l'avocat d'Hubert Caoussin, a longuement insisté sur la pathologie mentale dont souffre son client, un "délire chronique de type paranoïaque", reconnu unanimement par les experts psychiatres et psychologues. La veille, le ministère public avait demandé aux jurés de ne "pas tenir compte" de cette pathologie au moment de rendre leur verdict. Selon lui, c'est "la folie qui a poussé" l'accusé à faire le déplacement à Orvault "ce soir de février 2017". Convaincu que son beau-frère avait volé un trésor imaginaire de lingots d'or, l'accusé a raconté s'être rendu chez sa belle-famille pour obtenir des "informations" sur cette spoliation supposée. 

Assailli dès son entrée dans la maison, il aurait alors tué pour se défendre. "A tous les moments des faits pour lesquels M. Caouissin est poursuivi, l'affection mentale rôde", a estimé Me Fillion. "Je ne vois pas comment on peut ne pas conclure à l'altération du discernement. Ou alors il faut changer la loi !" Si la cour reconnaissait que le discernement de M. Caouissin était altéré pendant la commission des crimes, elle pourrait alors lui accorder une atténuation de peine, qui serait abaissée à 30 ans de réclusion. 

La défense a également réfuté la "dangerosité" supposée de M. Caouissin, avancée par le ministère public pour justifier ses réquisitions. "Ce n'est pas un psychopathe, ce n'est pas un pervers", s'est énervé Me Patrick Larvor, l'autre avocat d'Hubert Caouissin. "Requérir une peine aussi lourde en venant travestir le dossier de manière éhontée, ce n'est pas honnête. Il n'est pas dangereux cet homme-là."

Lire aussi

Les avocats de Lydie Troadec, 52 ans, jugée pour modification de scène de crimes et recel de cadavres, ont eux demandé à la cour de prononcer une peine assortie du sursis à l'encontre de leur cliente. La peine maximale, trois ans de prison ferme, avait été requise la veille.  "Elle n'a jamais souhaité la mort de son frère. Elle n'a jamais souhaité la mort de sa famille", a plaidé Me Alexis Crestin. "La culpabilité, elle en a conscience, ce n'est pas la renvoyer en prison qui changera quoi que ce soit."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

Alec Baldwin réagit après avoir tiré et tué Halyna Hutchins sur le tournage de "Rust"

Procès des attentats du 13-Novembre : "En réalité, il était déjà mort mais l'information n'avait pas été transmise"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.