Roubaix : un policier pris en photo par Google Maps en train de faire des doigts d'honneur

Capture d'écran

INSOLITE - Une enquête interne a été ouverte par la police du département du Nord après la découverte d'un cliché de Google Maps montrant un fonctionnaire de police effectuer des doigts d'honneur.

Drôle, gênante, choquante... Les internautes sont partagés sur une photo qui fait le tour des réseaux sociaux depuis quelques semaines. Et pour cause : ce cliché insolite montre un policier adressant des doigts d'honneur à la caméra embarquée d'un véhicule de Google, chargé de cartographier des rues de France. La scène, qui s'est déroulée dans une rue de Roubaix (Nord) au cours de l'été 2019, avait jusqu'ici échappé aux yeux de tous. Mais c'est le 12 novembre dernier, lorsque le compte Twitter "Best of Google Maps" le relaie, que le cliché devient aussitôt viral. Retweetée plus de 7000 fois et "likée" plus de 38.000 fois, la photo fait vite le tour du réseau social. 

Un buzz qui est loin d'avoir plu à tous puisque la police du Nord a ouvert, selon la Voix du Nord, une enquête au service de déontologie, discipline, applications et méthodes de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP). 

La photo remplacée sur le site

"La DDSP a ouvert une enquête interne à l'égard d'un comportement individuel, qu'elle réprouve nécessairement", écrit la police nationale du Nord sur son compte Twitter.

Conséquence : la photo a depuis été retirée de l'outil de cartographie et de navigation de Google, mais il y a fort à parier que les autorités aient réclamé auprès du géant américain l'image non floutée pour que le véhicule de police et les agents à son bord puissent être identifiés. Et au regard du geste peu orthodoxe, il est probable que l'auteur des doigts d'honneur fasse l'objet d'un avertissement ou d'une sanction de la part de sa direction.

Lire aussi

Benoît Aristidou le conçoit: "cette photo ne sort pas au meilleur moment". Dans un contexte de violences policières et de contestation autour de l'article 24 du projet de loi sur la sécurité globale, le représentant local du syndicat Unité SGP Police FO estime dans la Voix du Nord que ce cliché ne peut qu’entacher l'image des policiers, déjà bien ternie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le variant britannique dominant en France "entre fin février et mi-mars", selon l'Inserm

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

Plus de 75 ans, personnes fragiles... Qui peut se faire vacciner dès lundi ?

Variants du coronavirus : faut-il désormais porter des masques FFP2 ?

Lire et commenter