Saint-Ouen : la poudre que la police a pris pour du MDMA était... de la fraise Tagada

Saint-Ouen :  la poudre que la police a pris pour du MDMA était... de la fraise Tagada

JUSTICE - La préfecture de police de Paris a annoncé sur les réseaux sociaux mercredi avoir réalisé à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) une saisie de méthylènedioxyméthamphétamine. Après vérification, il ne s'agissait pas de produits stupéfiants mais de sucre.

L'effet, une fois absorbé, n'aurait sans doute pas été le même. Mercredi, la préfecture de police de Paris annonçait sur son compte Twitter avoir "jugulé à Saint-Ouen un atelier de conditionnement de produits stupéfiants (MDMA, ecstasy) qui alimentait des soirées clandestines" et saisi pour un million d'euros de marchandise.

Le tweet est accompagné de deux photos montrant de la poudre rose et des sortes de petites pilules de la même couleur dans des sachets.

Lire aussi

Une poudre neutre...

Mais il y a eu erreur sur la marchandise : les analyses toxicologiques effectuées jeudi soir ont conclu "que la poudre saisie dans l'appartement était une 'poudre neutre' ne relevant ni de produits stupéfiants ni de substance vénéneuse", a indiqué à l'AFP le parquet de Bobigny.

Il s'agissait en réalité de "fraises Tagada concassées", a précisé finalement une source proche de l'enquête.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Les premiers enseignants "sans doute vaccinés dès la semaine prochaine"

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Aurélien éliminé de "Koh-Lanta" : "Avec Thomas, on peut clairement parler de trahison"

Funérailles du prince Philip : avec ou sans Meghan et Harry ?

Lire et commenter