Nordahl Lelandais, matricule 17.775 : ce que l'on a appris sur l'ex-maître-chien depuis son arrestation

Nordahl Lelandais, matricule 17.775 : ce que l'on a appris sur l'ex-maître-chien depuis son arrestation

L'HEURE DU PROCES - C’est son premier rendez-vous avec les assises. Nordahl Lelandais comparait depuis ce lundi 3 mai pour le meurtre d’Arthur Noyer. Un crime dont il n’aurait jamais été suspecté sans son implication dans la disparition de la petite Maëlys. Une équipe de "Sept à Huit" retrace le parcours de cet homme qui pourrait avoir fait d’autres victimes.

Un homme aux multiples facettes, accusé de plusieurs agressions sexuelles et d’au moins deux meurtres. Et désormais détenu sous le matricule 17.775. Depuis ce lundi matin, Nordahl Lelandais comparaît pour la première fois devant une cour d’Assises à Chambéry. Il est accusé du meurtre du caporal Arthur Noyer, dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. Ce premier rendez-vous avec la justice est l’épilogue d’une disparition mystérieuse qui aurait pu rester totalement inexpliquée sans un incroyable rebondissement. Une autre disparition, celle de la petite Maëlys, en août de la même année, dont Nordahl Lelandais va reconnaître être le meurtrier. La médiatisation de l’affaire va alerter les gendarmes du département voisin, qui enquêtent alors sur la disparition du jeune militaire de 23 ans. 

Deux homicides en quatre mois, comment et pourquoi cet homme de 34 ans a basculé dans une terrifiante dérive criminelle ? Les psychiatres qui l’ont rencontré en prison parle d’un homme pervers, manipulateur, un prédateur sexuel qui ne supporte pas la frustration. Un homme à la personnalité glaçante, habité par un sentiment de toute-puissance. Nordahl Lelandais aurait aussi une addiction au sexe. Il fréquente les sites de rencontre hétérosexuelle comme homosexuelle. Après son interpellation, les enquêteurs découvrent qu’il consulte aussi des sites pédopornographiques où des enfants de trois à dix ans sont mis en scène. Des fantasmes sombres qu’il n’aurait plus su contenir.

Toute l'info sur

Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

Un homme à la personnalité glaçante

Les psychiatres qui l’ont rencontré en prison parle d’un homme pervers, manipulateur, un prédateur sexuel qui ne supporte pas la frustration. Un homme à la personnalité glaçante, habité par un sentiment de toute-puissance et qui aurait aussi une dépendance au sexe. Il fréquente les sites de rencontre, aussi bien hétérosexuel qu’homosexuel. Après son interpellation, les enquêteurs ont découvert qu’il consulte aussi des sites pédopornographiques où des enfants de trois à dix ans sont mis en scène. Des fantasmes sombres qu’il n’aurait plus su contenir.

En mars 2017, un mois avant le meurtre du caporal Noyer, il serait ainsi passé à l’acte sur l’une de ses petites cousines. Les faits se sont passés le jour de l’enterrement du père de la jeune fille de 14 ans. Selon l'avocate de la victime, il l'aurait menacé de la tuer si elle parlait. Quatre mois plus tard, il aurait récidivé sur deux autres de ces petites cousines, âgées de 4 et 6 ans. Deux agressions qu’il aurait filmé avec son téléphone. La dernière a eu lieu une semaine seulement avant l’enlèvement de Maëlys. Devant les enquêteurs, il justifie ces actes par la prise de stupéfiants et la consommation d’alcool. Ces agressions n’avaient pas été signalés à l’époque. S’est-il senti tout puissant au point de passer à l’acte en plein mariage ?

Une nouvelle affaire Nordahl Lelandais ?

Trois agressions sexuelles présumées, deux crimes avoués, Nordahl Lelandais aurait-il fait d’autres victimes ? Son ombre plane sur quarante disparitions non élucidées et l’une d’elles présente des similitudes troublantes avec l’affaire Arthur Noyer. Le corps sans vie de Thomas Rauschkolb, 18 ans, avait été retrouvé au fond d’un ravin, le 27 décembre 2015, près de Grésy-sur-Aix (Savoie). À l'époque, les gendarmes avaient conclu à un accident. Depuis, il s'est avéré que le portable de Nordahl Lelandais a borné à quatre reprises dans cette commune le lendemain de la mort de Thomas Rauschkolb. 

Lire aussi

Depuis maintenant quatre ans, Nordahl Lelandais est détenu au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier (Isère). Il a été placé à l’isolement pour le protéger des autres prisonniers. Selon d’anciens codétenus, il est devenu méconnaissable. Désormais âgé de 38 ans, il dissimulerait son visage derrière une énorme barbe et aurait pris près de cinquante kilos. Ce lundi 3 mai, il sera extrait de sa cellule et devra s’expliquer devant la cour d’Assises de Savoie sur cette nuit du 12 avril 2017 durant laquelle Arthur Noyer a perdu la vie.

Découvrez le podcast Chroniques Criminelles, et plongez au cœur des affaires les plus étonnantes de l’histoire judiciaire

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Disparitions inquiétantes, crimes passionnels,  ou machinations diaboliques… Découvrez les secrets des faits-divers les plus marquants. Tueurs en série, amants démoniaques, tous pensaient avoir commis le crime parfait. Mais tous, sont aujourd’hui derrière les barreaux. Qui sont ces meurtriers ? Et comment les policiers sont-ils parvenus à les confondre ? La découverte de la vérité ne tient parfois qu’à un fil… Grâce aux témoignages de tous les protagonistes, des enquêteurs aux familles des victimes, Jacques Pradel vous fait revivre ces enquêtes incroyables, riches en rebondissements et en émotions…

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, où s'échouent d'ordinaire les débris spatiaux ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.