Soupçons de favoritisme : garde à vue levée pour le maire EELV de Grenoble Éric Piolle

Eric Piolle, maire EELV de Grenoble

LITIGE - Le maire de Grenoble Éric Piolle a été entendu, ce mardi 1er juin, sous le régime de la garde à vue. Interrogé dans le cadre d'une enquête pour des soupçons de favoritisme dans l'attribution d'un marché public, la garde à vue a été levée à 17H45.

Convoqué par la brigade financière, dans le cadre d'une enquête préliminaire pour "favoritisme", le maire EELV de Grenoble a été placé en garde à vue, depuis 8h30 ce mardi 1er juin, dans les locaux de la police judiciaire de Valence, selon Le Dauphiné libéré, une information confirmée à LCI. 

Après une "audition détaillée", la garde à vue a été levé, a indiqué le procureur de la République de Valence, "sans qu'en l'état de décision n'ait encore été prise sur l'orientation donnée à cette enquête et d'éventuelles poursuites judiciaires", indique le communiqué, envoyé peu après 18H. "M. Eric Piolle ne fait l'objet d'aucune mesure coercitive". 

L'édile devait justifier, face aux enquêteurs, les conditions d'attribution de l'organisation de la Fête des Tuiles en 2015 et 2016 à l'association Fusées.

Un temps suspendu en raison des élections municipales, l'enquête cherche à savoir si la municipalité grenobloise a privilégié le collectif d'artistes pour l'organisation de ce rassemblement populaire en 2015 et 2016 pour des montants de 123.000 et 128.000 euros. Comme le rappelle le quotidien régional, elle avait fait l'objet en 2018 d'un signalement de la Chambre régionale des comptes, qui avait conclu à "plusieurs irrégularités importantes" dans la passation de ces deux marchés publics. 

Un règlement de compte politique ?

"Les règles de publicité et de mise en concurrence n'ont pas été respectées, les conditions dérogatoires prévues par le code des marchés publics n'étant pas satisfaites", écrivait alors la Chambre régionale des comptes dans son compte rendu. En mai 2019, deux Grenobloises proches de l'ancien ministre LR Alain Carignon, le principal opposant à Eric Piolle dans la municipalité de Grenoble, avaient déposé une première plainte, puis une autre, contre X en septembre 2019, avec constitution de partie civile. Cette seconde plainte n'avait pas donné lieu à la saisie d'un juge d'instruction pour des raisons de procédure.

Dans la presse, le maire de Grenoble, figure du parti EELV, avait expliqué qu'il avait respecté la procédure et qu'il était victime d'un règlement de compte politique.

Lire aussi

En réponse, l'entourage du maire, citant la réponse faite en 2018 par la mairie au rapport, fait valoir que le projet de la fête des Tuiles, avec "les caractéristiques particulières du projet associant création artistique et association du public et des citoyens, n'entre pas dans la définition de la prestation d’organisation d’événement mais bien dans la création artistique."

"Ce type de prestation permet de choisir un prestataire de façon adaptée, c’est-à-dire sans mise en concurrence", poursuit l'entourage du maire. "Si cette possibilité de non mise en concurrence était offerte à la Ville de Grenoble, elle a malgré tout tenu à mettre en place une procédure qui a permis à plusieurs projets d’émerger et d’aboutir à un choix final." 

À l'issue de la garde à vue, le 1er juin, l'avocat d'Eric Piolle, maître Thomas Fourrey, expliquait que "cette audition aura permis de montrer qu’Eric Piolle ne connaissait pas le responsable de l’association en question."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars": Anne Sila remporte la finale

Présidentielle 2022 - "Il n'y a pas de Jupiter" : pour son premier meeting, Anne Hidalgo s'en prend à Emmanuel Macron

Turquie : Erdogan annonce l'expulsion d'une dizaine d'ambassadeurs, dont celui de France

Colombie : Otoniel, le plus grand trafiquant de drogue du pays, capturé dans la jungle

VIDÉO - Candidat ou pas ? Éric Zemmour indique avoir "pris une décision" pour la présidentielle

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.