Disparition inquiétante d'une mère de 33 ans dans le Tarn, un appel à témoin lancé

Disparition inquiétante d'une mère de 33 ans dans le Tarn, un appel à témoin lancé

ALERTE - Une mère de famille a disparu dans la nuit de mardi 15 à mercredi 16 décembre. Un avis de recherche a été lancé et d'importants moyens sont déployés pour tenter de la retrouver.

Les recherches pourraient se poursuivre tout le week-end si nécessaire. Une cinquantaine de gendarmes, un hélicoptère, un drone et des chiens Saint-Hubert sont mobilisés ce samedi dans le département du Tarn dans l'espoir de retrouver Delphine Jubillar. Cette mère de famille a quitté son domicile sans laisser de trace dans la nuit de mardi 15 à mercredi 16 décembre à Cagnac-les-Mines, laissant ses deux enfants, âgés de 18 mois et 6 ans, et son mari entre 23h et 4h du matin. Depuis, la trentenaire n'a plus donné de nouvelles à ses proches. 

Aucune raison apparente de disparaître

L'alerte a été donnée mercredi. La disparition est jugée "inquiétante" par les forces de l'ordre d'Albi. La jeune maman n'avait a priori aucune raison de disparaître. "Nous ne sommes pas dans le cadre d'une disparition classique d'une personne âgée désorientée. Nous avons une jeune femme de 33 ans, maman de deux enfants, qui quitte son domicile en pleine nuit et ne réapparaît pas", s'inquiète l'état-major de la gendarmerie auprès de La Dépêche du MidiÀ cette heure, toutes les pistes restent ouvertes.

Les fonctionnaires ont lancé un appel à témoin avec une photo accompagnée de sa description et d'une simple information sur le vêtement qu'elle portait ce jour-là, à savoir "une doudoune blanche à capuche sans inscription particulière". Un numéro (08.00.87.89.32) est à appeler pour toutes informations susceptibles de faire avancer les recherches. 

Sur Facebook, la mairie de Cognac-les-Mines a relayé l'appel à témoins tout en appelant les habitants à ne pas lancer de recherches ou battues autres que celles des autorités : "Cette enquête est pris en charge et gérée par la gendarmerie. Leurs investigations continuent. Afin de ne pas perturber leur travail, merci de ne pas prendre des initiatives de recherche, battue. Elles seront organisées et coordonnées par les enquêteurs, au moment voulu."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - Moins cher qu'un Ehpad : ces Français passent leur retraite dans un 4 étoiles en Tunisie

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 3000 malades en réanimation à nouveau franchi ce lundi

Reconfinement : Emmanuel Macron temporise, les scénarios des prochains jours

Écoles ouvertes, vacances : Jean-Michel Blanquer défend le statu quo

Maintien des écoles ouvertes, vacances scolaires... Les réponses de Jean-Michel Blanquer sur LCI

Lire et commenter