Tombes profanées dans un cimetière de Fontainebleau : "Il faudra que la justice soit d'une fermeté terrible"

Tombes profanées dans un cimetière de Fontainebleau : "Il faudra que la justice soit d'une fermeté terrible"

FAIT DIVERS - Invité sur LCI ce mardi, le maire Agir de Fontainebleau Frédéric Valletoux demande des sanctions sévères contre les auteurs s'ils étaient interpellés.

Ce sont les agents municipaux qui ont découvert les profanations le 28 décembre au matin à l'ouverture du cimetière. Ce mardi matin, le maire Agir de Fontainebleau Frédéric Valletoux a dénoncé sur LCI ces dégradations et demandé des sanctions sévères à l'encontre des auteurs si ces derniers venaient à être identifiés. 

"Après un grand tour du cimetière lundi matin, nous avons vu l'étendue des dégâts puisque 67 tombes c'est pas une ou deux inscriptions comme ça, c'est un paysage abject à voir. De toutes ces tombes maculées de ces insignes nazies", s'est désolé l'édile sur notre antenne. 

Le maire Agir a ajouté : "Les motivations sont assez incompréhensibles. Des croix gammées dans un cimetière qui est le cimetière principal de la ville, à 100 mètres d'ailleurs d'un cimetière israélite qui n'a pas du tout été souillé, abîmé. Il est difficile de savoir quelle motivation il peut y avoir derrière ça si ce n'est la bêtise et l'imbécilité complète". 

"Un vrai drame pour les familles"

Frédéric Valletoux a rappelé que ce type d'inscriptions avaient déjà été relevées par la police non loin de là, notamment à Melun. "Est-ce que c'st une petite bande qui s'amuse ? Est-ce qu'à l'occasion de cet acte de trop cette petite bande se fera pincer ? Je n'en sais rien. Je n'ai pas d'éléments aujourd'hui pour le dire. Je souhaite simplement que s'ils étaient attrapés il faut que la justice soit d'une fermeté terrible", a déclaré l'édile rappelant la "douleur des familles" des défunts. 

"Il y a eu des décès récents et plusieurs familles étaient en pleurs de voir ces tombes profanées. Ce ne sont pas que des vieilles tombes très anciennes. Pour les familles, c'est un vrai drame", a insisté le maire. 

"Charles" et "Biobananas"

En plus des croix gammées, des inscriptions particulières ont attiré l'attention des enquêteurs. Ainsi, le mot "Biobananas" et le prénom "Charles" ont été inscrits sur la pierre. "Ces inscriptions sont comme deux signatures, a commenté Frédéric Valletoux sur LCI précisant qu'outre les croix il n'y avait aucun "propos antisémites" sur les sépultures ou "d'étoile de David comme on peut le voir dans certaines profanations. Ces inscriptions déjà trouvés dans la région de Fontainebleau permettront peut-être de mettre la main sur ces petits malins". 

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est dit "écœuré par la profanation du cimetière", soulignant que "tout sera fait pour retrouver les auteurs de cette ignominie".

Lire aussi

Des inscriptions retrouvées ce mardi à Melun

"Aucune revendication et aucune bombe de peinture n'ont été retrouvées sur place", a précisé lundi le parquet de Fontainebleau qui a ouvert une enquête pour "dégradation de sépultures". Les forces de l'ordre n'avait procédé à aucune interpellation dans le cadre de l'enquête ce mardi.

Par ailleurs, de nouvelles inscriptions ont été retrouvées ce jour dans une autre commune du département. A Melun en effet, la devanture de la crèche Les Dauphins a été taguée encore "Biobananas", "Charles", et avec une croix gammée. Tout comme l'Intermarché. Le maire de la Ville, Louis Vogel, s'est dit "absolument horrifié par ces profanations". "Depuis le mois d'octobre 2020, notre territoire commun est la cible de dégradations nauséabondes pour lesquelles j’ai porté plainte", précise l'élu qui " demande systématiquement à notre service de la propreté urbaine d’effacer immédiatement ces tags honteux".  Il ajoute que ses "services travaillent en collaboration étroite avec les forces de police afin d’identifier les auteurs de ces dégradations immondes". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

Quelques heures avant l'interview de Harry et Meghan, la reine loue le "dévouement désintéressé"

EN DIRECT - Covid-19 en France : les patients en réanimation au plus haut depuis novembre

Lire et commenter