VIDÉO - Vols de câbles en cuivre : les dessous d'un véritable fléau

VIDÉO - Vols de câbles en cuivre : les dessous d'un véritable fléau

ENQUÊTE - Alors qu'un tunnel de l’A13 a été fermé pendant de longues heures à cause d'un vol de câbles en cuivre, le 20H de TF1 se penche sur ce phénomène qui touche l'ensemble du territoire, et rapporte gros aux pillards.

La portion de l'A13 fermée dimanche soir a finalement rouvert ce mardi matin. Elle avait été fermée à cause d'un vol de trois cents mètres de câbles électriques : les panneaux de signalisation étaient éteints, les systèmes de sécurité incendie hors service. "On a perdu toute la ventilation dans les deux sens de circulation du tunnel et de ce point de vue-là on n’était plus capable d’exploiter en toute sécurité le tunnel", explique Camille Rémy, responsable d’exploitation du tunnel Ambroise-Paré, dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. 

Par conséquent, les automobilistes ont été bloqués sur plusieurs centaines de kilomètres pendant des heures. "Plus de quatre heures pour faire 50 mètres", s’indigne l’un d’eux. 

Toute l'info sur

Le 20h

Un phénomène qui n'est pas propre à l'Île-de-France : partout sur le territoire, les vols de câbles en cuivre se multiplient, jusque dans les plus petites communes. Dans le Nord, le maire d’Oxelaëre n’en revient toujours pas : les 25 lampadaires du village ont été mis hors service. "Un dimanche midi, il y a un voisin qui m’appelle et qui avait vu toutes les trappes des poteaux ouvertes. On est venus tout de suite et on a appelé la gendarmerie et on s’est aperçu que sur 1,2 kilomètre, tous les câbles en cuivre avaient été volés", déclare Stéphane Dieusaert. Le préjudice s’élève à 27.000 euros et l'édile a déposé plainte, mais les voleurs sont toujours en fuite. 

La tonne de cuivre coûte 10.000 euros

Les voyous spécialisés dans le vol de câbles ont, depuis des années, de quoi se frotter les mains. Car dérober du cuivre est moins risqué que le trafic de drogue et rapporte beaucoup d’argent. Le prix du cuivre s’est même envolé et la tonne coûte désormais 10.000 euros, soit quatre fois plus qu’il y a dix ans. Alors, les malfaiteurs s’en donnent à cœur joie sur les chantiers, les chemins de fer, les poteaux électriques ou encore les canalisations, provoquant des dégâts considérables. 

En vidéo

Vol de câbles : une portion d'autoroute fermée

Chez Nexans, une entreprise française qui figure parmi les leaders mondiaux des systèmes de câblage, on constate ces vols presque tous les jours en France. "La revente du câble volé, c’est-à-dire le cuivre, est assez facile et en plus, ça ne laisse pas de traces. Le câble est fondu à 1600 degrés, il n’y a plus d’isolant ni de signature", affirme Jérôme Fournier, directeur de l’innovation chez Nexans. 

Lire aussi

L’entreprise vient de mettre en place un système de géolocalisation des câbles. "C’est comme si un câble avait une carte SIM. Concrètement, un câble qui est volé, qui ne devrait pas bouger, allume une alarme et on peut envoyer une vidéosurveillance, une patrouille ou bien tout simplement se rendre sur place", poursuit le directeur de Nexans. Les forces de l’ordre se disent quant à elles démunies face à ces vols dont le nombre ne fait qu’augmenter tous les ans. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : en Allemagne, un premier cas suspect de variant Omicron détecté

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Covid-19 : bars, trains, métro... les principaux lieux de contamination identifiés par une nouvelle étude

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.