Un homme condamné à 10.000 euros d'amende pour avoir représenté Emmanuel Macron en Hitler

Emmanuel Macron en Hitler sur des affiches : le chef de l'État a porté plainte

L'homme qui avait diffusé en juillet des affiches représentant Emmanuel Macron en Hitler a été condamné à 10.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Toulon, vendredi 17 septembre.

Michel Ange Flori, ancien publicitaire de 62 ans originaire du Var, a été condamné le 17 septembre par le tribunal de Toulon pour "injure publique" au président de la République. Il avait publié en juillet 2021 deux affiches représentant Emmanuel Macron grimé en Hitler, affichées à La Seyne-sur-Mer et à Toulon.

Suite à une plainte du chef de l'État, le tribunal correctionnel a suivi les réquisitions du procureur Laurent Robert, qui a dénoncé dans son réquisitoire "une volonté de nuire évidente". L'homme a été condamné à 10.000 euros d'amende. 

Des affiches publiées en réaction à la mise en place du passe sanitaire

La première affiche avait été publiée le 19 juillet, quelques jours après l'annonce par le gouvernement de la mise en place du passe-sanitaire.  Sous le portrait d'Emmanuel Macron arborant une moustache et un uniforme nazi, on pouvait lire le slogan "Obéis, fais-toi vacciner".

L'homme avait publié la seconde affiche en août après qu'une plainte ait été déposée par Emmanuel Macron, et une enquête ouverte à son encontre. Le président y apparaissait  au côté du maréchal Pétain, vêtu et coiffé du même képi, sur fond de QR code, avec ce message : "Il n'y a qu'un pass à franchir".

Lire aussi

L'avocat de Michel-Ange Flori a dénoncé une atteinte "au droit à la caricature", et a annoncé faire appel. "Le président si prompt à défendre la liberté d'expression (...) considère qu'elle s'arrête à son auguste personne", a-t-il ajouté. 

L'accusé, déjà condamné auparavant pour violences sur personne dépositaire de l'autorité publique, a assuré vouloir "dénoncer les atteintes aux libertés d'un régime à la dérive autoritaire". Devant le palais de justice de Toulon, une vingtaine de personnes brandissant des pancartes "Je suis Flori" lui ont manifesté leur soutien.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 6000 cas à nouveau franchi ce mercredi

"Maintenant, il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer recadre Eric Zemmour

Tempête Aurore : 9 départements en vigilance orange, des rafales jusqu'à 130 km/h attendues

Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.