Un tremblement de terre ressenti ce vendredi matin à Strasbourg

Un tremblement de terre ressenti ce vendredi matin à Strasbourg

SECOUSSE - Un séisme de magnitude 3,5 a été ressenti ce vendredi matin dans l'agglomération de Strasbourg, rapporte le Réseau national de surveillance sismique.

Réveil agité pour les Strasbourgeois qui, ce vendredi 4 décembre vers 7h du matin, ont de nouveau senti la terre trembler. Ainsi, un séisme a été ressenti dans le centre de la ville alsacienne, mais aussi dans les villes voisines de Reichstett et d'Ostwald, selon les médias locaux. Le Réseau national de surveillance sismique (Rénass) rapporte bien un séisme de magnitude 3,5 sur l'échelle de Richter survenu à 6h59 et le classe comme un "événement validé par un analyste". Plusieurs habitants témoignent d'ailleurs sur Twitter avoir été réveillés brutalement par la secousse. "Je viens de ressentir une secousse assez "forte" qui a fait trembler les murs et portes chez moi, avec un bruit sourd, suis-je la seule ?", s'interroge Justine un peu après 7h. "La nouvelle génération de réveil à Strasbourg c'est les tremblements de terre", ironise quant à elle Noémie.

Une secousse d'origine "humaine" ?

Le Rénass a rapidement catégorisé le séisme comme un événement "induit", c’est-à-dire provoqué directement ou indirectement par des activités humaines. Sur Twitter, des habitants réclament l'arrêt des activités de géothermie à  Reichstett-Vendenheim, qu'ils mettent en cause dans cet incident. "Il y a trois forages géothermiques autour de Strasbourg, de quoi se prendre de bons gros séismes qui feront bcp de dégâts", rapporte un Strasbourgeois, tandis qu'Alain Fontanel, conseiller municipal d'opposition, indique que ce tremblement de terre est "le 11ème en un mois" et que "ça fait beaucoup et relance le débat sur la géothermie profonde". 

De légers tremblements de terre, ressentis par une poignée de personnes (1 à 3 sur l'échelle de Richter), sont de plus en plus fréquents dans la ville alsacienne depuis quelques semaines. Le 12 novembre 2019, un séisme de magnitude 3,1 avait été enregistré, avec un épicentre calculé à 5 kilomètres du site de géothermie. Suite à cet incident, les activités du site avaient été arrêtées par la préfecture du Bas-Rhin mais des tests de traçage y ont été menés en octobre dernier, avant d'être arrêtés eux aussi. Ce vendredi dans la matinée, la société Fonroche, responsable du site, a indiqué procéder à un arrêt total de la circulation d'eau dans les puits, "sur environ un mois à compter de ce jour". L'entreprise précise que "d’autres événements similaires sont possibles dans le court terme jusqu’à la stabilisation". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : AstraZeneca prévient que ses livraisons ne pourront pas être aussi importantes que prévu

EN DIRECT - Impeachment : le procès en destitution de Donald Trump commencera la 2e semaine de février

Comment la Chine se trouve de nouveau confrontée à l’épidémie, un an après son apparition

Que sait-on de l'ivermectine dans le traitement du coronavirus ?

Paris : un adolescent lynché sur la dalle Beaugrenelle, ses agresseurs recherchés

Lire et commenter