Un tripot de luxe démantelé dans le 16e arrondissement de Paris

Un tripot de luxe démantelé dans le 16e arrondissement de Paris

JEUX - Un tripot clandestin haut de gamme, situé dans un appartement grand luxe donnant sur la prestigieuse avenue Foch à Paris, a été démantelé la semaine dernière par le service central des courses et jeux.

L'enquête, conduite sous commission rogatoire du tribunal de Créteil, avait démarré l'automne dernier. À l'époque, les équipes du service central des courses et jeux (SCCJ) découvrent l'existence d'un tripot clandestin à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Dans un local discret, des parties de poker étaient alors organisées. 

Ce service, rattaché à la direction centrale de la police judiciaire, se rend compte le mois dernier que les organisateurs décide de voir plus grand. Les malfaiteurs commencent à louer un appartement grand luxe, avenue Foch, dans le cossu 16e arrondissement de Paris. 

Un appartement grand luxe, aménagé en tripot clandestin

"Il s'agissait d'un appartement de quatre étages avec ascenseur intérieur, espaces de jeux, de restauration, des chambres… ", décrit le commissaire Stéphane Piallat, patron du service enquêteur à la Direction centrale de la police judiciaire. Selon le commissaire, des parties de poker sont organisées sur site mais pas seulement. En plus d'un service de restauration, de la vente d'alcool et de cigarettes, de jeunes femmes pouvaient aussi dispenser des massages aux clients "amateurs de jeux". 

Le lieu, ouvert "en mars, fonctionnait jour et nuit, en complète infraction des règles sanitaires", poursuit le commissaire. La clientèle était "plutôt aisée, mais pas forcément une clientèle 'grand luxe' si l'on compare au lieu choisi", se présentait sur invitation et était accueillie par un portier. 

Lire aussi

Pour mettre fin à cette activité, une opération a donc été menée par le CCCJ avec l'intervention de la BRI nationale dans la nuit de vendredi à samedi. Douze individus ont été interpellés dont "six organisateurs de cette petite industrie du jeu clandestin", raconte Stéphane Piallat. 

Ces derniers ont reconnu les faits. Ils ont été déférés devant la justice et ont été mis en examen. Domiciliée dans le Val-de-Marne et l'Est parisien, ils seraient connus "défavorablement" par les services de police. Les six autres personnes étaient des employés du tripot (croupiers, hôtesses...). D'après le commissaire Stéphane Piallat, de l’argent liquide, une arme à feu et une voiture ont également été saisis sur place. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, où s'échouent d'ordinaire les débris spatiaux ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.