Une femme brûlée dans un bus à Noisy-le-Sec : un nouveau suspect arrêté, un appel à témoins lancé

Une femme brûlée dans un bus à Noisy-le-Sec : un nouveau suspect arrêté, un appel à témoins lancé

FAITS DIVERS - Le parquet de Bobigny a annoncé le placement en garde à vue d'un nouveau suspect dans le cadre de l'agression d'une femme dans un bus de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), samedi 6 mars. La victime avait été brûlée au visage et au cou.

Un nouveau suspect a été placé en garde à vue mardi 9 mars dans l'enquête sur l'agression d'une femme dans un autobus de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). Le 6 mars, cette dernière avait été aspergée d'un liquide inflammable et partiellement brûlée, a annoncé mardi 9 mars  le parquet de Bobigny.

Le mis en cause est âgé de 30 ans, a précisé le parquet. Un autre homme avait été précédemment suspecté et placé en garde à vue dimanche, avant d'être remis en liberté le lendemain. La victime, âgée de 54 ans, a été brûlée au visage, au cuir chevelu et au cou mais ses jours ne sont pas en danger. L'auteur des faits a pris la fuite aussitôt après l'agression, samedi peu après 19h.

La Préfecture de Police a lancé un appel à témoins mardi 9 mars. Toute personne susceptible d'apporter des éléments peut contacter ️l'État-Major de la police judiciaire de Paris au numéro vert suivant 0800 00 27 08 ou via l'email pppj-appelatemoin@interieur.gouv.fr.

"Un acte totalement gratuit d'un déséquilibré"

Au moment des faits, le compagnon de la victime lui avait immédiatement porté secours, aidé par le chauffeur de l'autobus qui avait éteint le feu avec un extincteur, comme l'a relaté une source policière. Tous deux ont été légèrement blessés. "Il semble que l'on soit face à l'acte totalement gratuit d'un déséquilibré. Il n'y a, a priori, aucun lien entre cette femme, qui ne vit d'ailleurs pas dans le département, et son agresseur", rapportait alors une source policière. "Tous les moyens sont mobilisés pour retrouver les auteurs de cette odieuse agression", avait tweeté de dimanche matin la Préfecture de police de Paris.

L'enquête pour tentative d'homicide volontaire a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

REVIVEZ - PSG-Bayern Munich (0-1) : malgré la défaite, Paris verra à nouveau les demies

Lire et commenter