Meurtre de Marjorie : une "marche jaune" organisée ce samedi à Ivry pour l'adolescente poignardée

Meurtre de Marjorie : une "marche jaune" organisée ce samedi à Ivry pour l'adolescente poignardée

HOMMAGE - Une marche à la mémoire de Marjorie est organisée ce samedi 22 mai à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). La jeune femme de 17 ans est décédée vendredi 14 mai de plusieurs coups de couteau au thorax, après avoir dénoncé le harcèlement dont était victime sa sœur.

Huit jours après le drame, l'heure de l'hommage à Marjorie. Une marche est organisée, samedi 22 mai, à Ivry-sur-Seine, en hommage à l'adolescente de 17 ans, poignardée à mort vendredi 14 avril dans la cité Pierre et Marie Curie de cette ville du Val-de-Marne. "À l'initiative de la famille de Marjorie, et avec l'appui de la municipalité, une 'marche jaune' (sa couleur préférée, NDLR) sera organisée le 22 mai à la mémoire de la jeune fille et contre la violence", avait annoncé, le 17 mai, le maire d'Ivry Philippe Bouyssou. 

"Marjorie était une enfant d'Ivry, son agresseur aussi", a ajouté l'édile dans une série de tweets, rappelant "l'émoi" suscité par sa mort, "véritable traumatisme dans sa cité". "Les habitant-es sont invité-es à se réunir - vêtu-es de jaune en hommage à sa couleur préférée – à 15 heures, sur l'esplanade de la mairie", avait-il précisé sur le réseau social. "Le cortège se dirigera ensuite vers la cité Pierre et Marie Curie. La famille, les ami-es et les acteurs de la vie de Marjorie y prendront la parole."

"On peut arranger les choses juste par la parole"

Vendredi en fin d'après-midi, après des "échanges véhéments" sur les réseaux sociaux, selon le parquet de Créteil, un jeune homme de 14 ans a poignardé dans le thorax Marjorie, au pied d'un bâtiment de la cité, située à Ivry-sur-Seine. Après avoir pris la fuite, il a été interpellé et présenté à la justice. Mis en examen dimanche pour meurtre, il a été placé en détention provisoire.

Selon des témoignages recueillis par l'AFP, le suspect "avait créé un groupe Snapchat le matin même" au sujet de la petite sœur de la victime. "Marjorie n'a pas apprécié qu'on parle mal de sa petite sœur. Elle est venue en bas de la tour", où vit le père du suspect, et l'"a frappé". Il serait alors remonté chez lui pour s'emparer d'un couteau, avec lequel il aurait poignardé Marjorie.

Lire aussi

"Malgré toutes les précautions que je prenais autour de mes enfants, je constate que ça n'a pas suffi", a témoigné, dignement, malgré le deuil, Odile, la mère de Marjorie, auprès de TF1 et LCI. "Je suis quasiment sûre que ma fille ne sera pas la seule à se retrouver dans ce genre de situation. [...] La jeune génération ne comprend pas qu'il faut arrêter. On peut arranger les choses juste par la parole, en allant voir les plus grands ou en se confiant aux parents", a-t-elle fait valoir, pleurant "une mort sans raison".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 63 décès en 24 heures, la pression sur l'hôpital poursuit sa décrue

VIDÉO - Mila dans Sept à Huit : "Peut-être que je serai morte dans cinq ans"

Qui est Naftali Bennett, le nouveau Premier ministre israélien ?

"Tout est devenu noir" : un pêcheur américain "avalé" par une baleine en ressort indemne

Parcoursup : pourquoi des élèves aux notes excellentes ne trouvent pas de formation

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.