Jeune de 17 ans tué par arme blanche à Champigny-sur-Marne : le maire revient sur les circonstances du drame

Jeune de 17 ans tué par arme blanche à Champigny-sur-Marne : le maire revient sur les circonstances du drame

FAIT DIVERS - Un jeune homme de 17 ans a été tué par arme blanche ce mardi à Champigny-sur-Marne dans des circonstances qui restent à établir.

Un nouveau drame impliquant un adolescent. Un jeune homme de 17 ans a été tué par arme blanche ce mardi à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), indique ce soir le parquet de Créteil. Selon l'AFP, qui cite des sources policières, les circonstances du décès "restent à établir".     

L'auteur présumé des faits a été interpellé peu après en Seine-et-Marne par les effectifs locaux, précise l'une des sources policières. Selon le parquet de Créteil, il est né en 2005 et est donc âgé de 16 ans. À ce stade, les enquêteurs ne savent pas encore s'il s'agit "d'une rixe entre bandes de jeunes" ou d'un règlement de comptes entre deux personnes. 

Une source policière indique cependant à l'AFP que les enquêteurs penchent davantage, pour le moment, pour la thèse du "règlement de comptes entre deux personnes". "Il semblerait qu'il n'y ait que deux personnes impliquées dans l'incident", a insisté le maire de la ville, Laurent Jeanne (Libres !), qui s'est rendu sur place.

Une blessure, fatale, près du cœur

Les faits se sont déroulés dans la résidence du Clos des Perroquets, décrite par le maire de la commune de 76.000 habitants comme "une résidence fermée sans problèmes particuliers", située dans un "quartier calme de petits immeubles". Selon une source policière, le suspect vivait dans cette résidence, tout comme sa victime, ce que n'était pas en mesure de confirmer le parquet de Créteil ce mardi soir.

"Un témoin a aperçu un groupe de jeunes qui prenaient la fuite et une personne restant au sol" vers 18h40, rapporte cette source policière. La victime a été "mortellement blessée par arme blanche, dans des circonstances qui restent à établir", ajoute une autre source, qui précise qu'elle présente "une plaie proche du cœur". Interviewé par LCI, Laurent Jeanne indique que les secours, qui ont été dépêchés rapidement sur place, ont tenté de le ramener à la vie pendant près d'une heure et demie, en vain.

La victime, un "fils unique" sans casier judiciaire

L'élu a fait part de son sentiment "d'horreur" face à la mort de cet enfant, "fils unique" d'un couple "séparé mais sans histoires". Le lycéen, scolarisé dans un établissement "sans problème" hors de Champigny-sur-Marne, n'avait "pas de casier judiciaire, ni de problème particulièrement connu", a assuré le maire qui s'est "longuement entretenu" avec les parents, pour qui "il n'y a pas un soupçon de conflit de quelque nature avec qui ce soit".

"Je suis très surpris que ça se passe ici. Mais comme on a vu avec Ivry-sur-Seine, on a impression que ça devient monnaie courante, les coups de couteaux", fait remarquer l'élu à LCI.

Lire aussi

La police judiciaire du Val-de-Marne est en charge de l'enquête. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages : 9 départements maintenus en vigilance orange

Régionales : Marine Le Pen dénonce un "désastre civique" et appelle ses électeurs à "déconfiner leurs idées"

Résultats des élections : région par région, la carte de France du 1er tour

EN DIRECT - Régionales : Darmanin dénonce "des dysfonctionnements inacceptables" dans l'organisation du 1er tour

Cris de singe, chants et banderole homophobes : la face sombre de la Puskas Arena

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.