Meurtre de Mireille Knoll en 2018 : deux hommes jugés à partir de ce mardi

Le procès du meurtre de Mireille Knoll s’est ouvert ce mardi. Le caractère antisémite de ce crime sera au cœur des débats. Les deux principaux suspects se renvoient la responsabilité des faits. Le fils de la victime lui attend une peine exemplaire.

JUSTICE - Deux hommes, nés en 1989 et en 1996, comparaissent à partir de ce mardi et jusqu'au 10 novembre pour le meurtre de Mireille Knoll, 85 ans, le 23 mars 2018 à Paris. Un crime dont le caractère antisémite a été retenu par les juges.

C'est, au départ, pour un incendie dans un immeuble de l'avenue Philippe Auguste dans le 11e arrondissement de Paris qu'ils avaient été appelés. À leur arrivée, ce 23 mars 2018 vers 18h30, après avoir franchi la porte de l'un des appartements du 6e étage, les soldats du feu ont découvert l'horreur. Sous leurs yeux, une femme, en travers de son lit médicalisé, jambes ballantes, lardée de 11 coups de couteaux et en partie carbonisé. La victime, d'origine juive, s'appelait Mireille Knoll. Elle avait 85 ans et était atteinte de la maladie de Parkinson. 

À partir de ce mardi 26 octobre, deux hommes sont jugés devant la cour d'assises de Paris pour ce meurtre, dont le caractère antisémite a été retenu. L'un s'appelle Yacine Mihoub, c'est le fils de la voisine d Mireille Knoll. La victime le connaissait depuis qu'il était enfant et l'aimait beaucoup. Il passait lui rendre visite après sa récente sortie de prison. Chez elle, il buvait du Porto - en quantité - et discutait avec l'octogénaire. Le jour du meurtre,  Yacine Mihoub, 28 ans, isolé et instable, avait été rejoint sur place par Alex Carrimbacus, un marginal de 21 ans aux antécédents psychiatriques rencontré en prison. 

Les deux doivent répondre de "meurtre sur personne vulnérable commis en raison de la religion de la victime", de "vol aggravé" et "dégradation par moyen dangereux pour les personnes". 

"Un plan thunes" ou "un bon moment"

Les versions des deux hommes sur les faits sont toujours opposées : Alex Carrimbacus assure que Yacine Mihoub lui a proposé de le rejoindre chez la vieille dame pour "un plan thunes", le second assure que c'était juste pour "passer un bon moment" en buvant des verres.

Sur place, selon la version d'Alex Carrimbacus, le ton monte quand Yacine Mihoub accuse Mireille Knoll de l'avoir "balancé" et envoyé en prison. "Tu vas me le payer", lui dit-il, avant de porter l'octogénaire qui ne pouvait se déplacer seule "comme une princesse" jusqu'à son lit, puis de l'égorger aux cris de "Allah Akbar".

De son côté Yacine Mihoub assure qu'Alex Carrimbacus aurait tout de suite demandé si la vieille dame était "blindée", puis commencé à empiler des fourrures et bibelots - "t'inquiète, je gère". Yacine Mihoub aurait ensuite entendu la vieille dame crier depuis sa chambre et vu Alex Carrimbacus la poignarder violemment.

Lire aussi

Chacun accuse aussi l'autre d'avoir lancé les différents départs de feu dans l'appartement. Aux enquêteurs qui s'étonnent qu'ils aient tout de même passé le reste de la soirée ensemble, tous deux expliquent avoir eu "peur" de l'autre. Des versions "peu crédibles" selon l'accusation, livrées par deux hommes connus pour leur propension à mentir et manipuler, et condamnés à maintes reprises pour des vols et violences notamment.

La mère de Yacine Mihoub, accusée notamment d'avoir nettoyé le couteau ayant potentiellement servi au crime, comparaîtra à leurs côtés pour "destruction ou modification ds preuves d'un crime".

Mireille Knoll a été tuée "parce que juive"

Les juges d'instruction ont décidé de retenir le caractère antisémite du meurtre sur la base d'une déclaration en garde à vue d'Alex Carrimbacus, qui avait "cru entendre" Yacine Mihoub "parler des moyens financiers des juifs, de leur bonne situation", et Mireille Knoll intervenir "pour expliquer que tous les juifs n'avaient pas de bonne situation". L'enquête a par ailleurs montré "l'ambivalence de Yacine Mihoub vis-à-vis du terrorisme islamiste qui prône notamment l'antisémitisme", ont noté les juges - en précisant toutefois que personne ne l'avait jamais entendu proférer de propos antisémites.

"Les juges n'ont pas su résister à la pression de l'opinion publique", avait à l'époque regretté la défense de Yacine Mihoub, qui n'a pas souhaité s'exprimer avant le procès. Alex Carrimbacus "restera sur sa position. Contrairement à Yacine Mihoub, il n'avait aucune raison d'en vouloir" à Mireille Knoll, a déclaré son avocat Me Karim Laouafi.  

"Satisfait" du traitement par la justice de ce "dossier accablant", l'avocat des fils de Mireille Knoll, Me Gilles-William Goldnadel a de son côté espéré un "châtiment sévère" pour cet "horrible crime". Le drame, survenu un an après le meurtre à Paris de Sarah Halimi, une sexagénaire juive jetée de son balcon, avait entraîné une grande "marche blanche" dans Paris et relancé le débat sur un "nouvel antisémitisme" lié à l'islamisation de certains quartiers.

En vidéo

Antisémitisme : "Il y a un grand danger en France", alerte le fils de Mireille Knoll

Mireille Knoll a été tuée "parce que juive" avait clamé le président Emmanuel Macron, une indignation partagée notamment aux États-Unis et en Israël, face au sort de cette femme qui avait fui Paris en 1942 pour échapper aux rafles antisémites.

Le procès doit durer jusqu'au 10 novembre. Les deux accusés encourent la réclusion criminelle à perpétuité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : huit cas possibles du variant Omicron détectés en France

EN DIRECT - Crise des migrants : un avion de Frontex va surveiller la Manche "jour et nuit" à compter de mercredi

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.