Chauffard de Lorient : l'émotion des familles à l'ouverture du procès

Chauffard de Lorient : l'émotion des familles à l'ouverture du procès

JUSTICE - En juin 2019, à Lorient, un chauffard avait fauché mortellement un enfant de 9 ans et blessé grièvement un autre enfant de 7 ans avant de prendre la fuite. Le procès du conducteur s'est ouvert ce lundi en présence de la famille des victimes.

Devant le tribunal de Lorient ce lundi après-midi, les parents de Bunyamin, mort à seulement neuf ans et de Samet, sept ans, gravement blessé, sont venus pour leur rendre hommage et réclamer justice contre le chauffard à l'origine de leur malheur. Les familles des deux cousins sont soudées mais inconsolables. Pour la première fois, elles se sont retrouvées à quelques mètres seulement du prévenu Kylian. Un petit délinquant de 22 ans, désormais libéré de prison, et de son ancienne petite amie, qui l'accompagnait le jour du drame.

Toute l'info sur

Le 20h

Ce 9 juin 2019, le voyou, sans permis de conduire, prend la fuite, alors qu'il est contrôlé par des gendarmes. Il roule pied au plancher, avant de violemment percuter un autre véhicule. Bunyamin et Samet, qui ont joué juste à côté, ont été fauchés. Cette scène d'horreur est devenue une cicatrice pour les habitants du quartier.

À la barre, le chauffard a raconté que sa voiture était devenue folle, qu'il n'a pas compris avoir percuté les deux enfants. Mais face aux pleurs des familles, il n'a pas exprimé de regret. "Ce qu'ils ont fait est inadmissible, en toute conscience. Certes, on va parler d'accident involontaire, d'un homicide et de blessure involontaire. Mais à l'origine de tout cela, il y a un fait. C'est que ni l'un ni l'autre n'auraient dû se trouver dans le véhicule", s'insurge Me Philippe Courtois, l'avocat des familles des victimes. La liberté du conducteur et de sa passagère pourrait vite être remise en cause, ils risquent désormais dix et sept ans de prison.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

EN DIRECT - Covid-19 en France : les patients en réanimation au plus haut depuis novembre

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Covid-19 : un temps réfractaire, la France s'ouvre à l'idée des vaccinodromes

Ces Français qui partent en vacances en Italie malgré la pandémie

Lire et commenter