Crack à Paris : les toxicomanes du quartier des jardins d'Eole évacués

Crack à Paris : les toxicomanes du quartier des jardins d'Eole évacués

Depuis des années, les riverains des jardins d'Éole dénoncent la présence de toxicomanes et de dealer de crack. Le ministère de l'Intérieur a donc mené une évacuation. Plusieurs dizaines de personnes ont été déposées à 2 km de là.

Un par un, et en dépit de leur refus, ces toxicomanes sont emmenés par les policiers. Ils étaient 128 personnes en tout, évacuées en bus à quelques encablures seulement de leur lieu habituel de consommation. Tout cela au grand soulagement des habitants du XIXe arrondissement de Paris.

Toute l'info sur

Le WE

Des riverains soulagés, mais conscient que cette évacuation ne résout en rien les problèmes d'addiction des consommateurs. Ils réclament une prise en charge médicale pérenne. Même inquiétude de la part des élus locaux, interpellés par des parents excédés de voir leurs enfants grandir au milieu des seringues.

Le maire de l'arrondissement s'inquiète notamment de cette dispersion chaotique. Pour lui, cela ne résout rien sur le fond, et on prend le risque de laisser se reconstituer la même chose un peu plus loin.

En effet, les toxicomanes ont été déplacé à la Porte de la Villette et un square à moins de 2 km dans le nord-est de Paris. Un déplacement justifié selon la préfecture de police, parce qu'il se situe dans un secteur sans riverain aux abords immédiats. Mais les habitants existent et s'y opposent. La suite dans la vidéo ci-dessus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : des exigences de test renforcées pour entrer aux États-Unis à partir de la semaine prochaine

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

Y a-t-il réellement "91% de fausses couches" chez les mères vaccinées au cours du premier trimestre ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.