VIDÉO - Disparition d'Estelle Mouzin : drones, géoradars... les impressionnants moyens techniques des gendarmes

VIDÉO - Disparition d'Estelle Mouzin : drones, géoradars... les impressionnants moyens techniques des gendarmes

ENQUÊTE - Les gendarmes ont entamé mardi une nouvelle série de fouilles à Issancourt-et-Rumel, dans les Ardennes, pour tenter de retrouver le corps d'Estelle Mouzin, dont le tueur en série Michel Fourniret a avoué le meurtre. Pour ce faire, des moyens techniques exceptionnels.

Se rapproche-t-on d'un dénouement dans l'affaire Estelle Mouzin ? De nouvelles fouilles sont en cours dans une zone boisée près de Charleville-Mézières où la fillette âgée de 9 ans à l'époque aurait été séquestrée par Michel Fourniret et son ex-épouse, Monique Olivier. Loin des regards indiscrets, une quinzaine de gendarmes explorent chaque mètre carré de ce sous bois. Les arbres sont numérotés et des piquets indiquent les zones déjà explorées, tandis que la terre est retournée en plusieurs endroits. 

Toute l'info sur

Disparition d’Estelle Mouzin : 18 ans après, enfin la vérité ?

Monique Olivier affirme avoir accompagné son ex-mari Michel Fourniret sur cette petite route de campagne, il y a 18 ans. Elle serait restée dans la voiture pendant qu'il enterrait le corps d'Estelle Mouzin. C'est donc toute cette zone longue de 200 mètres qu'explorent les enquêteurs. "Vingt après des arbres peuvent avoir poussés, donc là ce que font les enquêteurs, ils regardent le sol en fonction des éléments dont ils disposent pour voir quelle est la meilleure technique qui devra être déployée", avance le général Patrick Touron du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale.

Caméras spéciales et géo-radar

Parmi ces techniques, il y a d'abord des drones équipés de caméras spéciales. Grâce à une analyse du spectre lumineux, elles peuvent identifier toute preuve invisible à l'œil nu, comme des vêtements dissimulés. Mais elles ne travaillent qu'en superficie. Alors la gendarmerie a fait appel à une autre technique capable de sonder le sous-sol. Il s'agit d'un géo-radar. "Dans cet appareil, on a ce qu'on appelle une antenne géo-radar qui va émettre une onde électro magnétique qui va pénétrer dans le sol. Jusqu'à 2, 3, 4 ou 5 mètres de profondeur", explique Christophe Norgeot, président de MDS (Matériel de Sondage).

Sur un écran de contrôle, les gendarmes peuvent ensuite identifier dans l'instant toutes les preuves enterrées. "Dès lors qu'on a des formes en V inversé qu'on appelle des hyperboles, on va pouvoir dire qu'on a un objet enfoui dans le sous-sol", poursuit l'ingénieur.

Lire aussi

Tous ces instruments sont déjà sur place à la disposition des enquêteurs, mais la topographie du terrain en pente, accidenté complique leur tâche. Les fouilles pourraient durer près d'une semaine.

Découvrez le podcast Chroniques Criminelles, et plongez au cœur des affaires les plus étonnantes de l’histoire judiciaire

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Disparitions inquiétantes, crimes passionnels,  ou machinations diaboliques… Découvrez les secrets des faits-divers les plus marquants. Tueurs en série, amants démoniaques, tous pensaient avoir commis le crime parfait. Mais tous, sont aujourd’hui derrière les barreaux. Qui sont ces meurtriers ? Et comment les policiers sont-ils parvenus à les confondre ? La découverte de la vérité ne tient parfois qu’à un fil… Grâce aux témoignages de tous les protagonistes, des enquêteurs aux familles des victimes, Jacques Pradel vous fait revivre ces enquêtes incroyables, riches en rebondissements et en émotions…

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter