Disparition de Mia : la piste survivaliste

Disparition de Mia : la piste survivaliste

Les ravisseurs de la petite Mia confirment qu'ils ont bien agi à la demande de sa mère. Ils appartiennent au mouvement anti-système des survivalistes. Retour sur les pistes des enquêteurs pour retrouver la fillette.

Depuis trois jours, la traque de la mère de Mia s'arrête devant un arrêt de bus. C'est là que la jeune femme de 28 ans a été aperçue pour la dernière fois. Elle et sa fille de 8 ans se sont depuis volatilisées. Les pièces du puzzle s'assemblent pourtant peu à peu grâce au travail des enquêteurs.

Toute l'info sur

Le WE

Ce vendredi soir, quatre hommes sont toujours interrogés, soupçonnés d'avoir fomenté avec la mère de famille l'enlèvement de la fillette. Peu importe la prison à perpétuité encourue, en garde à vue, certains suspects se disent fière de leurs gestes. Les quatre hommes sont décrits comme des survivalistes. Persuadés que la fin du monde arrive et que seuls les plus entraînés s'en sortiront.

D'après plusieurs enquêteurs, certains suspects étaient dans le collimateur des services renseignements depuis de longs mois déjà. Pour leur proximité avec l'ultra droite, le goût des armes et leur envie d'en découdre avec un État jugé ennemi. Des thèses abondamment partagées sur les réseaux sociaux par la propre mère de Mia, passionnée par les thèses complotistes les plus folles. Elle semblait persuader que l'État s'en prenait aux enfants. Une centaine de gendarmes restent mobilisés pour retrouver Mia au plus vite. Des investigations tous azimuts sont désormais étendus à tous les pays proches des frontières françaises.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le vaccin chinois Sinopharm obtient une homologation d'urgence de l'OMS

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.