DOCUMENT TF1 - Disparition de Delphine Jubillar : six amies de l'infirmière sortent du silence

DOCUMENT TF1 - Disparition de Delphine Jubillar : six amies de l'infirmière sortent du silence

INTERVIEW - Alors que la demande de remise en liberté de son mari Cédric a été rejetée jeudi, six amies de Delphine Jubillar se confient face aux caméras du 20H de TF1, près de sept mois après sa disparition en décembre 2020.

Émeline, Amélie, Laurraine, Valérie, Hélène et Séverine sont toutes les six des amies de Delphine Jubillar. À mesure qu'elles se sont côtoyées, en tant que voisines ou à la sortie de l'école de Cagnac (Tarn), elles sont devenues des proches de l'infirmière. Depuis près de sept mois, elles sont dans l'attente de savoir ce qu'il s'est véritablement passé cette nuit du 15 au 16 décembre 2020. 

Toute l'info sur

La disparition de Delphine Jubillar

"On ne passe pas une journée sans parler d'elle, on ne peut pas", soupire en secouant la tête Valérie face aux caméras du 20H de TF1. Décrivant Delphine Jubillar comme une personne "empathique", "pétillante", et qui "n'aime pas du tout le conflit", aucune de ces proches ne croit à la thèse de la disparition volontaire. "Je ne la vois pas partir à quatre heures du matin. En pleine nuit, il pleuvait...", souligne Amélie, rejointe par Émeline : "Elle avait peur du noir, le premier soir du couvre-feu...". Surtout, pour Hélène, "vu l'amour qu'elle porte à ses enfants, elle ne les aurait jamais abandonnés".

Par rapport à son comportement, ça ne m'étonne pas.- Émeline, à propos de Cédric Jubillar

A contrario, ces amies décrivent le mari de Delphine comme quelqu'un de "colérique", de "dur", voire d'"humiliant" vis-à-vis de sa compagne. Si Delphine Jubillar ne parlait pas de sa vie privée, Valérie raconte un accès de colère auquel elle a assisté : "s'engueuler en plein milieu de la rue, moi j'ai déjà vu. C'est même choquant." Principal suspect dans l'affaire, Cédric Jubillar est actuellement en prison. Sa demande de remise en liberté a été rejetée ce jeudi, mais il continue  de clamer son innocence. 

Il avait été mis en examen pour le meurtre de sa femme, et écroué, le 18 juin. Pour Émeline, cette annonce n'a pas été une surprise. "Déjà, c'est la personne avec qui elle vit. On entend tellement de féminicides... c'est forcément la première chose à laquelle on pense", avoue-t-elle. "Après, par rapport à son comportement, ça ne m'étonne pas", ajoute-t-elle, rejointe par les hochements de tête de ses amies.

Elle se confiait peu sur sa vie privée

"On ne savait rien de sa vie privée. On lui demandait si ça allait, elle a toujours dit, ça va. C'est tout." Si toutes reconnaissent que Delphine n'a jamais évoqué frontalement son "confident" ou sa volonté de divorcer, certaines étaient au courant malgré tout. "C’est une amie du groupe qui nous l'a dit l'été d'avant", explique Amélie. 

Valérie évoque également cette journée d'automne où elle croise Cédric Jubillar, avant la disparition. "Elle veut divorcer", aurait-il dit "sur un ton méchant". "Il y a des choses qui vont changer. Elle veut divorcer, elle va voir ce qu'elle va voir. Elle veut jouer à ça, on va jouer à ça", relate-t-elle.

Lire aussi

Les six femmes regrettent également la violence des réseaux sociaux et l'étalage de la vie privée de l'infirmière. "Même si nous, on a un petit peu eu des réflexions nauséabondes sur les réseaux, d'autres personnes résidant sur Cagnac ou dans les alentours ont subi aussi des foudres qu'elles ne méritaient pas. Il y a une enquête, les gendarmes savent ce qu'ils ont à faire. Les autres n'ont pas à s'impliquer", veut clarifier Séverine. 

En attendant, ces amies s'en remettent à la justice. Après sept mois de disparition, elles sont décidées à continuer les marches de recherche de Delphine, qu'elles organisent tous les jeudis depuis ce glaçant matin de décembre. "On continuera à la chercher. Tant qu'on ne la retrouvera pas, on continuera à la chercher", affirme Émeline, déterminée. Les amies restent cependant réalistes. "L'espoir, on peut l'avoir, mais dans notre cœur. Pas en réalité", résume lentement Valérie. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

Alec Baldwin réagit après avoir tiré et tué Halyna Hutchins sur le tournage de "Rust"

Procès des attentats du 13-Novembre : "En réalité, il était déjà mort mais l'information n'avait pas été transmise"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.