Essonne : des policiers et leurs proches visés par des tags

Essonne : des policiers et leurs proches visés par des tags

Le parquet d'Evry a ouvert une enquête ce mercredi après la découverte de tags menaçant des policiers et leurs familles dans un immeuble de Vigneux-sur-Seine dans l'Essonne. Les policiers visés appartiennent à la BAC, brigade anti-criminalité. Reportage.

Des tags insultant la police ont été découverts sur le point de deal d'une cité de l'Essonne. Derrière notre floutage, sont inscrits les prénoms, les noms des policiers et surtout ceux de leurs femmes, leurs enfants et même leur adresse. Nous nous sommes rendus dans la cité où les tags ont été écrits. À l'intérieur, ils sont désormais recouverts de peintures fraîches. Certains jeunes se désolidarisent de ces actes, commis selon eux par d'autres adolescents.

Toute l'info sur

Le 20h

Ce n'est pas la première fois que la vie privée des forces de l'ordre est affichée publiquement. Le 15 avril dernier, des photos de policiers, parfois intimes, avaient été collées sur des halls d'immeuble d'Epinay-sur-Seine en Seine-Saint-Denis. En 2015, à Rennes en Ille-et-Vilaine, c'est sur Internet que les informations personnelles avaient été divulguées. Ce sont des méthodes d'intimidation extrêmes selon les syndicats qui peuvent provoquer des départs.

Alors, comment protéger la vie privée des policiers ? Les délinquants parviennent à récupérer les noms et prénoms du fonctionnaire qui les a interpellés car ils apparaissent sur la plupart des procès-verbaux. Les syndicats réclament aujourd'hui l'anonymisation de leurs collègues dans toutes les procédures judiciaires. Les auteurs de ces tags menaçant les policiers et leurs familles risquent une peine de cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Anne Sila remporte "The Voice All Stars"

"The Voice All Stars" : qui a le plus de chances de remporter la finale ?

Présidentielle 2022 - "Il n'y a pas de Jupiter" : pour son premier meeting, Anne Hidalgo s'en prend à Emmanuel Macron

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 de nouveau franchi en France

Tir mortel d'Alec Baldwin sur un tournage : l'enquête s'oriente vers l'armurière et l'assistant réalisateur du film

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.